Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés


Certains des éleveurs de la province Karusi déplorent qu’une partie de la production du lait est versée par terre suite au manque de débouchés. Le président de l’association des éleveurs et l’opérateur partenaire de proximité chargé de la valorisation des produits agricoles et vétérinaires rassurent ces élèves que tout le matériel nécessaire pour la transformation de cette production est sur place.



Par: Isanganiro , mardi 2 avril 2019  à 17 : 45 : 24
a

Ces éleveurs regrettent que des fois, ils sont obligés de verser par terre le lait suite au manque de débouchés. Gaspard nshimirimana, un éleveur de la commune Buhinyuza témoigne que sa vache lui donne entre huit et douze litres de lait par jour alors que sa famille est capable d’en consommer au maximum deux et que le reste de sa production journalière est, soit distribuée gratuitement aux voisins ou soit , versé par terre.

Toutefois, les éleveurs regrettent qu’un centre de collecte du lait érigé dans la commune Buhiga, il y a une année, n’est pas fonctionnelle à leur satisfaction.

Pacifique shirambere, président d’une association des éleveurs, une entité détentrice d’une comparative appelle « Icera mu cakunze », tranquillise. « Le matériel nécessaire à la collecte et à la transformation de ce lait est déjà sur place y compris un personnel formé », rassure nshirambere.

Même son de cloche du côté d’un opérateur partenaire de proximité pour la valorisation des produits agricoleset veterinaires des projets FIDA. Félicien Banyiyezako précise que des activités de collecte et de transformation du lait vont bientôt commencer. « Nous avons signé un contrat avec une entreprise qui vend du lait dit « NATURA » pour la fourniture du lait dont la quantité de production pourra tourner autour de trois milles litres par jour », souligne Banyiyezako.

Selon les responsables vétérinaires, la province karusi compte plus de vingt-huit milles vaches qui sont capable de générer une production du lait de plus de cinq milles litres par jour.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

107 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge



a

Le Burundi abrite plus de 120 sites touristiques



a

Burundi : Un projet de budget prévoit une augmentation de la subvention des communes





Les plus populaires
Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie ,(popularité : 37 %)

SYDONIA world : solution aux coûts élevés de transport au Burundi,(popularité : 19 %)

Le marché de Jabe déménage vers le terrain du lycée municipal Bwiza,(popularité : 8 %)

Taux d’intérêt bancaire, un casse-tête,(popularité : 7 %)

Burundi : Un projet de budget prévoit une augmentation de la subvention des communes,(popularité : 7 %)

Doing Business 2015 : Des succès aux succès ,(popularité : 5 %)

Le PTD plaide pour la renationalisation de la filière café,(popularité : 4 %)

L’Inde et le Burundi signent un mémorandum d’entente,(popularité : 4 %)

Comment assoir une justice fiscale au Burundi ? ,(popularité : 4 %)

Polémique autour de la gestion de la ferme de Randa,(popularité : 4 %)