Burundi, le symbole d’un football en pleine évolution




Par: Isanganiro , lundi 8 avril 2019  à 11 : 25 : 49
a

Les 24 nations devant prendre part à la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Egypte sont connues depuis le 24 mars dernier. Au nombre des pays qualifiés, il y en a qui reviennent après une très longue absence à l’instar des Taifa Stars de la Tanzanie ou des Ecureuils du Bénin. Au moment où certains font leur retour, d’autres font leur entrée dans le grand cercle privilégié des participants à une CAN. Les Mourabitounes de la Mauritanie, Les Baleia (Baleines) du Madagascar et les Hirondelles (Instamba Mu Rugamba) du Burundi sont les nouveaux élus de cette CAN 2019. La qualification de ces trois nations, loin d’être le fruit du hasard, est le résultat de longues années de travail. Le parfait symbole de ce football en plein essor est le Burundi qui sort pourtant de la guerre civile et ethnique. Les Burndais se sont qualifiés avec une volonté et une abnégation comparable à celles d’un champion de la plateforme Casino777.be

Effet des nouvelles reformes

Les nouvelles reformes opérées par le comité exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF) et son patron ont porté leur fruit. En ramenant le nombre de pays qualifié à la CAN à 24, il (le comité) a permis à certaines nations de se qualifier et de se faire découvrir au monde entier. L’un des pays qualifiés pour cette CAN est le Burundi emmené par l’un des meilleurs buteurs de ces éliminatoires, Fiston Abdul Razak avec 6 buts réalisations. La sélection coachée par Olivier Niyungeko a créé la sensation en éliminant le Gabon de Pierre Emérick Aubameyang. Pour se qualifier, les ‘’Rouge et Vert’’ ont concédé un nul face aux Panthères au cours de la dernière journée, un score largement suffisant pour les propulser en Egypte. Avant de revenir sur le parcours de cette nation lors de cette campagne des éliminatoires, faisons un bond dans le passé des Hirondelles.

Le retour en force

Après l’échec à la qualification au Mondial Russie 2018, le pays décide de faire de la qualification à la prochaine CAN une priorité. Dès lors, ils vont mettre toutes les chances de leur côté en faisant appel à deux joueurs évoluant en Europe, Gaël Brigimana et Saido Berahino. Lors de la première journée des éliminatoires, l’équipe va démarrer fort à domicile en battant le Soudan du Sud par un score de 3-0 en juin. Quelques mois plus tard, ils iront contraindre les Panthères du Gabon au partage des points à Libreville, sur un score de 1-1. Les Hirondelles ne pouvaient rêver mieux. A l’occasion de la 3ème journée, ils créent encore la surprise en arrachant un nul (0-0) à Bamako face au Mali et se font accrocher à domicile sur un score nul au match retour (1-1). Une victoire et 3 nuls face à des adversaires directs, le bilan est bien pour les Hirondelles. Ils iront battre le Sud Soudan et bénéficient des mauvais résultats du Gabon pour mieux se positionner dans la poule. Le Burundi a enfin une nouvelle chance de se qualifier. Ils n’ont besoin que d’un point face au Gabon. Confiant car étant invaincu durant la campagne, c’est avec un moral très haut que les Hirondelles vont recevoir les Panthères dans leur antre du Stade du Prince Louis Rwagasore. Au cours de sifflet final de cette rencontre cruciale, le score sera de 1-1. Le Burundi obtient enfin sa première qualification à une CAN. Le but Burundais de cette ‘’finale’’ a été marqué par Cédric Amissi. Le Burundi s’est qualifié en compagnie du Mali dans le groupe C. L’équipe actuelle est composée des joueurs évoluant dans le championnat local, sur le continent Africain et en Europe. Le fer de lance de cette sélection est le joueur de la JSK Fiston Abdul Razak qui a terminé 2ème meilleur buteur des éliminatoires.

Après avoir raté la qualification de la CAN 1998, les Hirondelles vont enfin goûter aux délices d’une compétition Africaines des Nations. L’Egypte sera la première ‘’terre d’accueil’’ de cette nation qui vient de très loin. Le Burundi est un pays de l’Afrique de l’Est dirigé par Pierre Nkuruziza. Colonisé par la Belgique, il a pour langues officielles le Français et le Kirundi. Sa devise est : Unité, Travail, Progrès. Il a pour capital Bujumbura. La mo,,aie utilisé dans le pays est le Franc Burundais.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

176 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message