Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes


Il s’observe des nids de poules dans différentes routes du centre-ville de Bujumbura,la capitale économique. Les conducteurs de véhicules et les personnes exerçant leurs activités tout près des nids de poules des routes affirment que cette situation cause des accidents et l’endommagement de leurs véhicules. Ils réclament que ces routes soient réhabilitées.



Par: Isanganiro , vendredi 12 avril 2019  à 18 : 14 : 48
a

Au boulevard du peuple Murundi en face de l’hôtel Waterfront anciennement appelé Novotel s’observent des nids de poules qui, visiblement, ne facilitent pas la circulation de véhicules. Ces nids de poules sont également autour du rond-point se trouvant en face de la place de l’indépendance où se trouvent même des fissures qui s’éclatent à petit feu. Sur l’intersection de routes se trouvant devant le Palais des Arts, la situation est la même.

La présence de nids de poules est également remarquée sur la route menant vers la cathédrale Régina Mundi tout près du siège de la banque BCB (Banque de Crédit de Bujumbura).Un des conducteurs de véhicules rencontré sur place affirme que ces nids de poules constituent un problème.
"Ce nid de poule était au départ très petit mais plus la circulation augmente plus il s’agrandit. Maintenant il est devenue vaste. Quand il pleut, les véhicules essaient de contourner et percutent nos voitures. Il y a de graviers qu’on apporte parfois pour boucher, quand les eaux stagnent dans ces graviers non entassés et lorsqu’on y passe, ils endommagent nos véhicules, et ça revient à nous de faire réparer", raconte un conducteur de taxi voiture d’un air désespéré.

Sur les parkings de bus de transport en commun des nids de poules y sont éparpillés et même sur la route devant la banque BNDE(Banque Nationale pour le Développement Economique) et l’endroit ou se croisent les bus de transport au sud de la capitale connait de vaste nids de poule également gênant pour les chauffeurs. Une personne qui exerce ses activités aux environs de ce nid de poule témoigne que ce nid de poule a été bouché dans le passé mais en vain.
"Ici on bouche mais quelques jours après les cassis reviennent à l’état initial suite à la grande circulation de véhicules. Ils s’y croisent et bloquent même la circulation routière. Les voitures qui s’y croisent viennent de différentes directions, ici et là", témoigne -t-il.

Ces conducteurs de véhicules et les personnes exerçant leurs activités autour de ces routes contenant de nids de poules où stagnent parfois des eaux de pluies, demandent la réhabilitation de ces routes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

172 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 13 %)

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 5 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 5 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 5 %)

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau,(popularité : 5 %)

L’usine de fabrication de la boisson Gubwaneza, fermée ,(popularité : 5 %)

Muyinga/Les commerçants reconstruisent eux-mêmes les marchés,(popularité : 4 %)

Gitega : Vers la reprise d’un manque criant du carburant ?,(popularité : 4 %)

Barrage Jiji-Murembwe : La BAD accorde 22 millions de dollars,(popularité : 4 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 4 %)