Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système


Les enseignants en cours de formation sur l’évaluation des compétences selon la pédagogie d’intégration regrettent que le temps imparti à ces formations reste insuffisant. Ils indiquent qu’il est difficile de s’approprier la nouvelle méthodologie en deux jours.



Par: Isanganiro , vendredi 26 avril 2019  à 13 : 17 : 58
a

Au terme de deux journées pédagogiques autour de la thématique de l’évaluation des compétences selon la pédagogie de l’intégration, nouvelle approche dans le système d’enseignement, des enseignants du post fondamental soulèvent encore des défis quant à la réussite de la nouvelle pédagogie.

Agathe Minani est, formatrice dresse les problèmes soulevés lors des deux jours de formation. Selon elle, les classes sont pléthoriques et par endroit des enseignants ont du mal à évaluer objectivement, le faible niveau en français, langue d’enseignement et le fait que des enseignants dispensent des cours de domaines variés est un autre handicap, ajoute-t-elle.

Tous les établissements préparent les élèves à la réussite de l’examen État édition 2919 , le premier du nouveau système , exception faite des écoles pilotes où l’on est à la quatrième année d’expérimentation du nouveau système.
La connaissance théorique est évaluée de même que les compétences appliquées à la vie pratique. Valentin Kajabwami, directeur du Lycée Rugari, école pilote, annonce que petit à petit les enseignants se sont adaptés au nouveau système mettant à profit les formations permanentes en la matière. A la première année d’expérimentation de cet enseignement, on doutait quant à son efficacité, aujourd’hui on a déjà le fruit. Nos enfants ont réussi à l’examen d’État, signale-t-il.

Des enseignants jugent que le temps qui était imparti aux formations est insuffisant pour s’approprier la nouvelle méthodologie et le contenu des nouvelles disciplines. Laurence Rusuku, conseiller au ministère de l’éducation invite surtout les enseignants à mettre en application les acquis des recyclages organisés depuis trois ans.

Du 22 au 28 avril,dans 119 communes du pays, environ quinze mille enseignants suivent une formation sur la thématique de l’évaluation des compétences. Le recyclage est organisé par le ministère de l’éducation avec l’appui de l’agence belge de coopération ENABEL à travers un projet d’appui aux organisations par le renforcement des compétences des ressources humaines PAORC, une action réalisée dans le cadre de soutien de la Belgique à la population burundaise, peut-on lire dans un communiqué de presse de la part de Enabel.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

39 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive





Les plus populaires
Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école,(popularité : 79 %)

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain,(popularité : 44 %)

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB,(popularité : 37 %)

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés,(popularité : 16 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 10 %)

L’effectif des abandons scolaires est inquiétant au Burundi,(popularité : 6 %)

Les boissons prohibées, un mal pour le pays,(popularité : 6 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 6 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 5 %)

Un ministre qui serait l’auteur de la crise selon le STUB,(popularité : 5 %)