Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations


14 maisons du quartier Kanyenkoko de la ville de Rumonge ont été détruites, inondées lors des pluies de ce vendredi. Les victimes obligées de déménager disent être abandonnés à eux-mêmes. Célestin Nitanga administrateur communal de Rumonge dit qu’une réponse à ce problème est en train d’être cherchée.



Par: Isanganiro , samedi 27 avril 2019  à 11 : 12 : 18
a

Ndababishije Agricole est l’un des victimes de ces inondations dans Castam dans le quartier Kanyenkoko. Sa maison est détruite, inondée par les eaux de ruissellement. A côté d’une maison de son voisin elle aussi entourée d’eau, Agricole attend les employés de la régie de production et de distribution d’eau et d’électricité à Rumonge pour déplacer son compteur électrique afin d’éviter d’autres accidents.

Ce père de 13 enfants pour lesquels il doit chercher un abri dit qu’il a fui sa maison avec sa famille dès 3h du matin de ce vendredi et estime que les gens de cette localité sont abandonnés à eux-mêmes. Pour lui, l’administration ne vient que pour constater les dégâts pour un problème qu’elle connait depuis 2012.

Agricole Ndababishije et les autres victimes de ces inondations demandent que la promesse d’une solution à ce problème soit enfin une réalité. Alors que dans le quartier Kanyenkoko ce sont les inondations qui gâchent la vie, en amont dans les quartiers Birimba et Mugomere, c’est le ravinement qui prend de l’ampleur après chaque pluie qui inquiète la population. Dans tous les cas, la population demande l’intervention rapide des pouvoirs publics.

Célestin Nitanga administrateur communal de Rumonge dit que l’administration est préoccupée par cette situation et rassure que l’aménagement de tous ce caniveaux figure parmi les travaux connexes de la réhabilitation de la RN3 reliant Bujumbura




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

129 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?



a

Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues



a

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge



a

Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent



a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?





Les plus populaires
Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?,(popularité : 14 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 8 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 8 %)

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 8 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 8 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 8 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 8 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 8 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 7 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 7 %)