Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain

Sport et culture


Bujumbura abrite la 2ème édition du tournoi de Golf


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


CICR au Burundi : Bilan 2018


Présente au Burundi depuis 1963, la délégation permanente à Bujumbura en 1963. Elle a une mission exclusivement humanitaire de protéger la vie et la dignité des victimes armés et d’autres situations de violence et de leur porter assistance. Des précisons du délégué du CICR.



Par: Isanganiro , mercredi 8 mai 2019  à 15 : 48 : 56
a

Le 30 du mois d’avril, à la Maison de la Presse à Bujumbura, le CICR et la Croix Rouge du Burundi a réuni des journalistes de différents médias dans un atelier d’échanges sur les activités de ces organisations et sur le 70 eme anniversaire des 4 conventions de Genève et surtout le Droit Humanitaire International (DHI).

Protection (Rétablissement des liens familiaux, Gestion digne des Morts et personnes privées de liberté), Assistance (sécurité économique, eau et assainissement et réhabilitation physique), Prévention et Coopération sont les 4 secteurs dans lesquels opère ce comité parfois avec la CRB avec qui il partage les principes. Ils sont au nombre de 7 a fait savoir Etienne Ndikuriyo, directeur des programmes a la CRB. Humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité, universalité conduisent ces organisations à l’accomplissement de leurs activités dans le pays.

A l’actif du bilan des activités du CICR de janvier à décembre 2018, figurent le rétablissement des liens familiaux pour 58 enfants non accompagnés réunifiés avec leurs familles et plus de 33 000 qui ont rétabli et maintenu les contacts avec leurs proches. Quant aux consultations dans les centres de détention, plus de 49 000 ont été effectuées et 671 personnes souffrant de malnutrition sévères ont bénéficié des compléments en légumes provenant des jardins potagers mis en place. S’agissant des projets, plus de 26 personnes des provinces Bujumbura, Kirundo, Bubanza, Makamba, Gitega et Ruyigi ont reçu du financement. Parmi les réalisations, plus de 65 000 personnes ont eu accès à l’eau potable dans les provinces de Kirundo, Ruyigi, Bururi, Bubanza, Bujumbura et Makamba. Plus de 4700 militaires et officiers des FDNB membres des contingents AMISOM et MINUSCA ainsi que 2400 agents officiers de police ont été sensibilisés au droit international humanitaire.

Des défis ne manquent pas

Le CICR n’a pas de problème à travailler au Burundi précise le délégué de cette organisation seulement dit-il, ils ont dû passer du temps à parler de leurs missions surtout au premier trimestre de 2017. Il y avait moins de confiance. Notons qu’en 2008-2009 les bureaux ont été fermés. Du côté de la CRB, c’est difficile de faire comprendre le mode opératoire et de fidéliser les 600 000 volontaires présents sur toutes les collines du pays pour l’assistance.

Des crimes

Selon maître Jacques Bitababaje, qui s’entretenait avec ces journalistes, il existe 4 sortes de crimes, en mémoire des quatre conventions de Genève.

1. Des crimes contre l’humanité
2. Des crimes de guerre
3. Des crimes de génocide
4. Des crimes d’agression

Même en période de guerre, tout n’est pas permis, il faut du respect et de la dignité de l’être humain, a renchérit ce praticien du droit international.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

63 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive





Les plus populaires
Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école,(popularité : 76 %)

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain,(popularité : 44 %)

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB,(popularité : 37 %)

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés,(popularité : 16 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 10 %)

L’effectif des abandons scolaires est inquiétant au Burundi,(popularité : 6 %)

Les boissons prohibées, un mal pour le pays,(popularité : 6 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 6 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 5 %)

Un ministre qui serait l’auteur de la crise selon le STUB,(popularité : 5 %)