Rumonge : aucun navire congolais n’a accosté au port commercial ce lundi


Les activités commerciales étaient au point mort ce lundi 13 mai 2019. A l’origine, les commerçants congolais ont interrompu la fréquentation de ce port suite au blocage des boissons de la Brarudi de transiter par ce port à destination de la RDC. Ceux qui vivaient des activités liées à ce port désespèrent.



Par: Isanganiro , mercredi 15 mai 2019  à 15 : 41 : 18
a

A part des bateaux de transport des marchandises qui viennent d’y passer plusieurs jours et un bateau qui y a accosté ce dimanche avec des casiers contenant des bouteilles vides en vue de s’approvisionner en boissons Brarudi, aucun bateau n’a accosté au port commercial de Rumonge ce lundi 13 mai 2019 comme on en avait l’habitude de le voir les lundis.

Sur place, 3 dockers visiblement désœuvrés ,assis sur des troncs d’arbres congolais transitant par Remonté et exportés pour en fabriquer des colorants, expliquent que les bateaux congolais ont cessé d’accoster dans ce port au profit de celui de Kabonga. Selon ces dockers, les principales marchandises qui attiraient les commerçants congolais étaient les boissons Brarudi et ces dernières sont bloquées dans ce port de Rumonge depuis bientôt 3 semaines.

Les exploitants des bars et restaurants des environs de ce port eux aussi se lamentent qu’ils n’ont plus de clients, il en est de même chez les commerçants du marché central de Rumonge qui disent que la farine de blé ou de maïs qui était achetée essentiellement par les congolais accuse actuellement une mévente et tous demandent que cette situation trouve rapidement solution.

Les autorités concernées par cette question à Rumonge préfèrent ne pas s’exprimer sur la voix des ondes par rapport à cette question même si certains d’entre elles disent que la question est en train d’être traitée. Le service national des renseignements à Rumonge a intercepté 3200 casiers contenant des boissons Brarudi dans ce port ça fait bientôt 3semaines, une application d’un ordre venu de la hiérarchie supérieure car,selon des sources proches de ce service à Rumonge, les propriétaires de ces boissons n’ont pas de licence d’exportation de ces boissons Brarudi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

91 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout



a

Des boissons brarudi à destination de la RDC saisies au port commercial de Rumonge



a

Le Burundi abrite plus de 120 sites touristiques



a

Burundi : Un projet de budget prévoit une augmentation de la subvention des communes



a

Burundi : les contrôles douaniers effectués à la main à l’aéroport de Bujumbura



a

L’ARCT au côté des consommateurs des TICs



a

Editorial:Qui va sauver la voirie routière au Burundi ?





Les plus populaires
Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés ,(popularité : 78 %)

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout,(popularité : 26 %)

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs,(popularité : 9 %)

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe,(popularité : 8 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 7 %)

Le Parcem s’inquiète sur la rapide intégration régionale en Afrique de l’Est ,(popularité : 7 %)

Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 7 %)

L’appui budgétaire pour le Burundi baissera en 2012, prédit le FMI,(popularité : 6 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 6 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 6 %)