Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé


Les enseignants de la commune et province Bururi dénoncent une mauvaise organisation du recensement leur effectué ce mardi. A côté de l’arrêt des cours dans un trimestre d’environ 30 jours de cours, certains d’entre eux n’ont pas logé chez eux, ce recensement ayant pris fin à l’aube de ce mercredi. Ces enseignants exige une organisation logique lors d’une autre activité pareille.



Par: Isanganiro , mercredi 15 mai 2019  à 16 : 28 : 21
a

les informations obtenues auprès de certains enseignants de la commune Bururi indiquent que le recensement auquel ils étaient conviés au Lycée Bururi sis au chef-lieu de la province Bururi ce mardi a pris fin à 2h du matin de ce mercredi.

A côté de l’arrêt des activités scolaires toute la journée de ce mardi, pas mal de ces enseignants n’ont pas répondu présents au service à 7h30 de ce mercredi, expliquant qu’ils n’ont pas pu passer la nuit chez eux.

Les enseignants qui se sont exprimés demandent qu’un personnel suffisant soit déployé dans une telle activité à la prochaine occasion. Ce recensement au départ effectué par seulement 2 personnes y dépêchés par le ministère de tutelle, devrait, selon eux, s’effectuer en tenant compte du temps scolaire et de la sécurité de ces mêmes enseignants, ceux-ci estimant qu’il est difficile de rattraper deuxième journées parties dans ces circonstances dans un trimestre d’environ 30 jours de cours.

Richard Hatungimana, directeur communal de l’éducation, de la formation technique et professionnelle à Bururi estiment fondées ces lamentations et dit les avoir soumises aux envoyés du ministère de tutelle dans cette opération dont il dit ignorer le bien fondé.

De telles lamentations sont également rapportées en commune et province Rutana, Antoine Manuma président du Syndicat Général du Personnel de l’Education du Burundi dit que le rendez-vous de ce lundi n’a pas été honoré et les enseignants de la commune Rutana ont dû revenir ce mardi pour cette opération.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

132 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

CICR au Burundi : Bilan 2018



a

Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes



a

Cibitoke : des directeurs craignent le non achèvement de programmes



a

La SODEBASE plaide pour un leadership digne



a

Bubanza : les CEM ouvrent avec sept mois de retard



a

Muyinga : L’enseignement post fondamental prêt à l’examen d’État nouveau système



a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire





Les plus populaires
Bururi : Les enseignants dénoncent un recensement mal organisé,(popularité : 12 %)

La Centrale Hydroélectrique de Ruvyironza endommagée,(popularité : 9 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 6 %)

Pénurie d’eau au chef-lieu de Cibitoke : risques des maladies des mains sales ,(popularité : 6 %)

Cibitoke : les syndicats des enseignants contre les contributions obligatoires ,(popularité : 6 %)

Bubanza : les autodidactes s’inscrivent à compte-gouttes ,(popularité : 6 %)

La SODEBASE plaide pour un leadership digne,(popularité : 5 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 3 %)

L’hôpital communautaire de Kigutu a tout sauf l’électricité,(popularité : 3 %)

Gitega : Une fillette malformée attend beaucoup de vos gestes charitables,(popularité : 3 %)