Bururi -Rumonge : 8 « promoteurs » de grève des transporteurs arrêtés


Les transporteurs s’opposent aux nouvelles mesures de faire respecter la loi en matière de transport en commun. Les transporteurs décrient une mesure prise unilatéralement par les autorités provinciales.



Par: Isanganiro , jeudi 23 mai 2019  à 19 : 31 : 29
a

« Si nous acceptons de transporter quatre personnes assurées à 3 000 FBU par passager, cela me fait 15 000 FBU. Comment pourrais-je survivre avec un bénéfice de 2 500 FBU par jour ? » S’interroge un conducteur de voiture faisant la liaison Rumonge-Bururi.

C’est pour cette raison, poursuit ce conducteur, que nous avons décidé de manifester notre désaccord contre une mesure décidée par le gouverneur de Bururi de transporter les nombre de passagers autorisé par la loi à un tarif reconnu par le ministère ayant les transports dans ses attributions.

Pour certains conducteurs, aucun consensus n’a eu lieu sur les nouveaux tarifs lors d’une réunion avec le gouverneur de Bururi ce mercredi 22 mai 19 au chef-lieu de la province Bururi. « Il n’y a jamais eu de compromis puisque le gouverneur de Bururi n’a pas permis qu’on s’exprime », lâche un conducteur assis près de sa voiture garée.
Pour d’autres, l’entente a eu lieu.

Frédéric Niyonzima, gouverneur de Bururi, n’y va pas par quatre chemins : « Passer de 4 000 à 3 500 FBU par passager sur le tronçon Bururi-Matana, de 3 500 à 3 000 FBU de Bururi à Rumonge et de 2 500 à 2 000 FBU sur le tronçon Bururi-Kivuruga est en conformité avec les normes gouvernementales et c’est irréversible. Et un contrôle routier rigoureux doit suivre », prévient-il.

Les minibus Hiace en profitent

Alors que les voitures effectuant le trajet Rumonge-Bururi sont restées garées. Les minibus de type Hiace ont continué à travailler. « Même si le chargement est lent, il y a un léger mieux sur le prix du ticket », déclare un passager qui s’apprête à monter dans le minibus.

Certains passagers ne sont pas contents des tarifs exigés par les conducteurs de Hiace. « C’est inconcevable qu’on exige 3 500 FBU par passager sur un tronçon d’environ 27 km alors qu’on paie 4 500 FBU sur le tronçon Rumonge-Bujumbura sur une distance de 72 Km », dit un autre passager déjà assis dans le minibus en direction du chef-lieu de la province de Bururi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

162 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Le Japon porte secours aux victimes de la malnutrition de Kirundo



a

Bubanza : La distribution de carburant entachée d’irrégularités



a

Burundi : Du dégel « gelé »



a

Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe



a

Burundi : La Régideso face à la demande accrue d’eau et d’électricité



a

Bujumbura : arrestation de deux agents d’une agence de crypto-monnaie



a

Mwaro : les friands des avocats dans le spleen



a

ECONOMIE- Mwaro : une pénurie de mazout fait le bonheur des spéculateurs



a

Le prix du kilo de l’huile de palme grimpe



a

Bujumbura frappée par la pénurie du mazout





Les plus populaires
Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 28 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 21 %)

Karusi : Un incendie décime le marché de Bugenyuzi pour la deuxième fois en moins d’une année ,(popularité : 19 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 19 %)

Nickel de Musongati : le gouvernement sort de son silence ,(popularité : 18 %)

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?,(popularité : 18 %)

Exercice 2013 : La BCB réalise un bénéfice de 2 milliards ,(popularité : 18 %)

Le Burundi sur le point de produire du pétrole,(popularité : 18 %)

Muyinga/L’avocat, produit d’exportation,(popularité : 18 %)

Le Burundi désormais le pays le plus pauvre du monde,(popularité : 18 %)