Bubanza : les personnes vivant avec le VIH / SIDA demandent une assistance


Certains malades de la commune de Gihanga affirment qu’ils ne sont plus assistés depuis deux mois. L’aide du Programme alimentaire mondial (PAM) dépend de certains critères qui excluent une partie des bénéficiaires.



Par: Isanganiro , lundi 27 mai 2019  à 13 : 06 : 43
a

Jeanne est une veuve, mère de cinq enfants. Elles affirment que la vie a changé depuis l’arrêt de l’assistance par le PAM. Cette femme indique qu’elle n’a plus de force pour travailler et faire vivre sa famille. Sa survie dépend aujourd’hui des âmes charitables.
" Nous prenons des médicaments qui exigent une bonne alimentation. Ça fait deux semaines que j’ai abandonné le traitement. Chaque fois que je prenais la dose ça me faisait mal au ventre", se désole Louis, un porteur du VIH depuis 7 ans.

La responsable du service de prise en charge des PVV (personnes vivant avec le VIH) à l’hôpital Saint Augustin de Gihanga explique que le PAM a sensiblement diminué la quantité des vivres depuis le début de cette année.

"Il a fallu réduire le nombre des bénéficiaires. Sur une liste de 288 personnes sous traitement antirétroviral, 15 personnes sont bénéficiaires des vivres du PAM", explique Daphrose Kanyana.

Chaque mois, un malade reçoit 5 kg de haricot, 5 kg de farine de maïs, 3 kg de farine de bouillie et 1 litre d’huile de coton.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

107 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Dépistage gratuit de l’hépatite B et C



a

Bujumbura face à la recrudescence du choléra



a

Bujumbura : Recrudescence du choléra



a

Burundi : un centre innovant pour le dépistage et le diagnostic du cancer



a

Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne



a

Rumonge : des enseignants redéployés accusés de ne pas prester convenablement



a

Cibitoke : Le choléra, la "rabbia" à Rugombo !



a

Ngozi : la consommation de la viande de petits ruminants interdite



a

La Mutuelle de la fonction publique nécessite un appui selon la COSYBU



a

Burundi : les objets électriques et électroniques usagers sont à craindre, prévient un expert





Les plus populaires
Un syndicat "SYNAPS" qui crée une polémique,(popularité : 18 %)

Bubanza : La population est appelée à répondre à la semaine santé mère-enfant ,(popularité : 18 %)

Alerte "controversée" contre les drogues au Burundi,(popularité : 16 %)

Dépistage gratuit de l’hépatite B et C,(popularité : 8 %)

Burundi : les objets électriques et électroniques usagers sont à craindre, prévient un expert,(popularité : 5 %)

Bujumbura face à la recrudescence du choléra,(popularité : 4 %)

Rumonge : des enseignants redéployés accusés de ne pas prester convenablement ,(popularité : 4 %)

Bujumbura : Recrudescence du choléra ,(popularité : 4 %)

Burundi : un centre innovant pour le dépistage et le diagnostic du cancer ,(popularité : 4 %)

La Mutuelle de la fonction publique nécessite un appui selon la COSYBU,(popularité : 4 %)