Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent


Des membres de la chambre basse du parlement burundais s’inquiètent de la diminution de la production de poisson. Le ministre explique que la production est insuffisante, mais des initiatives pour son augmentation sont entreprises.



Par: Isanganiro , lundi 27 mai 2019  à 18 : 13 : 54
a

Lors des questions orales à l’Assemblée nationale de ce jeudi 23 mai, des députés ont présenté leurs préoccupations à la diminution de la production de poisson dans le lac Tanganyika. Les élus du peuple indiquent que parallèlement d’autres pays limitrophes ont connu une augmentation de production.

« Votre ministère a pris une série de mesures pour accroître la production, mais ce n’est pas le cas. Peut-être les causes qui freinent cette production ne sont claires. Qu’est-ce vous en dites ? N’y aurait-il pas besoin d’autres mesures » ?

Le ministre de l’Environnement, Agriculture et Élevage trouve que la production n’a pas régressé, mais que le niveau souhaite n’est pas encore atteint. Déo-Guide Rurema explique que la production de poisson a continué à augmenter depuis 2014.

« Par exemple en 2014, la production était de 16, 052 mille tonnes. En 2015, c’était 20, 872 milles tonne ; en 2016, on a eu à peu près 21 mille tonnes, en 2017, 19 mille tonnes et en 2018, on était à plus de 21 mille tonnes. Dans le but d’accroître le rendement de poisson, on a initié les villages aquacoles ».

Le ministre Rurema indique que son ministère compte protéger les espaces aquatiques riches en poisson, ainsi que le renforcement des capacités dans les pays riverains du lac Tanganyika en vue d’accroître le rendement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

68 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?



a

Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues



a

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge



a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues



a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?





Les plus populaires
Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?,(popularité : 14 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 8 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 8 %)

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 8 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 8 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 8 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 8 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 8 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 7 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 7 %)