Rumonge : des enseignants redéployés accusés de ne pas prester convenablement


Certains enseignants redéployés sont pointés du doigt. L’administration locale leur demande de se ressaisir.



Par: Isanganiro , lundi 10 juin 2019  à 09 : 24 : 21
a

C’est le point de vue de certains administratifs de la province de Rumonge. "L’absence au travail ou l’arrivée tardive au service caractérisent certains des enseignants redéployés", déclare Érasme Hakizimana, conseiller technique de l’administrateur communal de Rumonge chargé des affaires administratives et sociales.

"Ces enseignants affirment qu’ils n’ont pas des frais des déplacements pour se rendre régulièrement et ponctuellement au service. Certains font semblant de travailler, arguant qu’ils vivent loin de leurs familles." Dit cet administratif.

Érasme Hakizimana fait remarquer que de tels comportements torpillent l’éducation au Burundi et l’avenir du pays. Ce responsable de l’éducation demande aux enseignants et aux directeurs d’école doivent s’y impliquer pour redresser la situation.

Epaphras Hakizimana, membre du comité exécutif du syndicat des travailleurs enseignants au Burundi (STEB) en déplacement à Rumonge ce vendredi 7 juin, fait savoir que la situation est bien connue. Plusieurs rencontres avec les enseignants concernés ont été organisées.

Il a été expliqué à ces enseignants de rester à leurs postes d’attache en attendant l’aboutissement du plaidoyer au gouvernement burundais en faveur de l’amélioration des conditions de vie de ces enseignants redéployés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

75 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Dépistage gratuit de l’hépatite B et C



a

Bujumbura face à la recrudescence du choléra



a

Bujumbura : Recrudescence du choléra



a

Burundi : un centre innovant pour le dépistage et le diagnostic du cancer



a

Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne



a

Cibitoke : Le choléra, la "rabbia" à Rugombo !



a

Ngozi : la consommation de la viande de petits ruminants interdite



a

Bubanza : les personnes vivant avec le VIH / SIDA demandent une assistance



a

La Mutuelle de la fonction publique nécessite un appui selon la COSYBU



a

Burundi : les objets électriques et électroniques usagers sont à craindre, prévient un expert





Les plus populaires
Un syndicat "SYNAPS" qui crée une polémique,(popularité : 18 %)

Bubanza : La population est appelée à répondre à la semaine santé mère-enfant ,(popularité : 18 %)

Alerte "controversée" contre les drogues au Burundi,(popularité : 16 %)

Dépistage gratuit de l’hépatite B et C,(popularité : 8 %)

Burundi : les objets électriques et électroniques usagers sont à craindre, prévient un expert,(popularité : 5 %)

Bujumbura face à la recrudescence du choléra,(popularité : 4 %)

Rumonge : des enseignants redéployés accusés de ne pas prester convenablement ,(popularité : 4 %)

Bujumbura : Recrudescence du choléra ,(popularité : 4 %)

Burundi : un centre innovant pour le dépistage et le diagnostic du cancer ,(popularité : 4 %)

La Mutuelle de la fonction publique nécessite un appui selon la COSYBU,(popularité : 4 %)