Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école


Ces élèves sont de deux écoles secondaires de la commune Musigati en province Bubanza. Ils ont été définitivement renvoyés de l’école, le 6 juin dernier, après des tests de grossesse prouvés positifs. Les parents et les défenseurs des droits humains réclament un meilleur encadrement.



Par: Isanganiro , lundi 24 juin 2019  à 10 : 25 : 42
a

Au lycée technique communal de Nyamugerera, il s’agit de 10 filles et un garçon dénoncé par l’une des victimes qui ont été renvoyés. Au total, ces filles étaient au nombre de 46 filles suspectées puis conduites au centre de santé proche pour un test de grossesse.

"Les résultats ont été positifs pour les 10 renvoyées. Un garçon auteur d’une grossesse de sa camarade de classe a été aussi renvoyé," raconte un enseignant de cet établissement.

Un peu plus loin, au lycée communal de Musigati, ce sont 4 filles qui ne sont plus à l’école depuis trois semaines également. Elles seraient aussi enceintes selon les responsables de cette école.

Les informations en provenance de cet établissement font état d’autres filles qui seraient aussi enceintes et qui craignent de rater l’année scolaire comme ça a été le cas pour leurs camarades.

Les parents et les défenseurs des droits de l’homme demandent aux autorités scolaires de renforcer l’encadrement et d’identifier les auteurs afin qu’ils soient sanctionnés conformément à la loi.

"Nous remarquons plusieurs cas ces derniers jours. Il faut une campagne de sensibilisation envers ces adolescentes afin de leur apprendre un comportement digne et responsable", indique Onesphore Nzeyimana, responsable de l’observatoire national pour la lutte contre le trafic des êtres humains et les violences basées sur le genre (ONLCT) en province de Bubanza.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

276 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive





Les plus populaires
Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 15 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 14 %)

Un monument qui n’est pas le bienvenu au Burundi !,(popularité : 14 %)

Burundi : La réhabilitation de la RN3 pour bientôt,(popularité : 12 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 12 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 12 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 11 %)

Le saignement chez la femme : Un problème de décollement placentaire,(popularité : 11 %)

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.,(popularité : 11 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 11 %)