Bubanza : Bientôt la reconstruction du barrage hydro-agricole


Les habitants de la plaine de Gihanga dans la province de Bubanza se lamentent de la faible récolte due à la saison culturale C suite au manque d’eau d’irrigation. Ils indiquent que le peu d’eau disponible cause souvent des conflits entre les cultivateurs. Ces derniers demandent la relance du projet de construction du barrage hydro agricole de Kajeke, ce que promet le ministre ayant en charge l’agriculture dans ses attributions. Un montant de 22 milliard de franc burundais sera collecté.



Par: Isanganiro , mercredi 14 août 2019  à 16 : 19 : 34
a

Certains agriculteurs de Gihanga capables de s’acheter des motopompes l’ont fait, ce qui leur facilite de remonter l’eau afin d’irriguer leurs champs. D’autres qui ont des champs proches de la rivière Kajeke sont obligés de canaliser l’eau d’irrigation mais déplorent toujours des faibles quantités de récoltes. Quant à ceux qui sont éloignés de cette rivière, ils ne cultivent pas pendant la saison sèche suite au manque d’eau. « Les conflits dans le partage d’eau d’irrigation dans cette plaine de Gihanga se font remarquer dans cette plaine », indiquent les cultivateurs contactes.
Cependant, ces agriculteurs indiquent que si le projet de construction du barrage hydro-agricole de Kajeke avait réussi, tous ces problèmes lies au manque d’eau d’irrigation auraient été résolus, soulignent les habitants de Gihanga. Ils demandent aux autorités de relancer ce projet. Il y a à peu près huit ans que les travaux de construction de ce barrage avaient commencé mais tout le matériel utilise s’est écroulé avant la fin des travaux.
Le ministre de l’agriculture, élevage et de l’environnement a indiqué à la presse que 22 milliards de franc burundais ont été mobilisés dont 14 qui seront donnés par le Japon, pour mener à bon port ce projet de construction de ce barrage hydro-agricole de Kajeke pour irriguer la plaine de l’Imbo. Deo Guide Rurema affirme que ces travaux de reconstruction vont débuter avant la fin de cette année en cours. « Au niveau du gouvernement, on a déjà disponibilité 8 milliards et avec la coopération japonaise à travers le don riz japonais, nous avons une enveloppe de 14 milliards. Nous sommes sur la bonne piste, avant la fin de cette année, le barrage de Kajeke sera en train d’être reconstruit pour une durée de trois ans ».
Le coût de ces travaux initiaux était estimes à 13 milliards de franc burundais et ce barrage allait irriguer presque 3000 hectares de la commune Gihanga, au Nord du Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

114 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?



a

Sud du pays : plusieurs espèces sauvages disparues



a

Rumonge : neuf ans après, la jacinthe d’eau toujours présente à Rumonge



a

Bujumbura : diminution de la production de poisson, des parlementaires s’interrogent



a

Bururi : Des agriculteurs attendent toujours de l’engrais payé



a

Bujumbura : Le dépotoir de Buterere sera bientôt transféré à Muzinda



a

Rumonge : Kanyenkoko, victime des inondations



a

Edito : Bujumbura disparait à petit feu



a

Bujumbura : la colline Uwinterekwa menacée des fissures



a

Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues





Les plus populaires
Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 15 %)

Aménagement de la déviation sur la Muguruka, il faudra encore attendre,(popularité : 14 %)

La météo de nouveau fâchée contre Buyengero et Rumonge,(popularité : 13 %)

La région de Muguruka perd 16.300.000 tonnes de terre par an à cause de l’érosion ,(popularité : 11 %)

Muyinga/Construction de plus d’une dizaine de blocs sanitaires au chef-lieu de la Province,(popularité : 11 %)

La Route Nationale 3 de nouveau coupée,(popularité : 11 %)

GASHINYIRA ,Un site historique non entretenu,(popularité : 9 %)

TBC : plus de 200 ha de canne à sucre détruits par le feu,(popularité : 9 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 8 %)

Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?,(popularité : 5 %)