Bujumbura : Une partie de Ngagara appelle au secours


Les habitants d’une partie du quartier 3 de la zone urbaine de Ngagara pour lesquels l’approvisionnement en eau a été suspendu déplorent la situation que connait la localité aujourd’hui. Ils expliquent que les promesses humanitaires de ravitaillement en eau tenues par la Regideso il y a trois jours n’ont pas été honorées. Ils demandent l’accès à l’eau potable de peur d’attraper les maladies des mains sales.



Par: Isanganiro , mercredi 14 août 2019  à 17 : 31 : 08
a

Cette partie du quartier 3 de la zone Ngagara en mairie de Bujumbura reste privée d’eau depuis trois jours, témoignent les habitants de la localité. Ils affirment que la décision de couper l’eau émane de la Régideso et des responsables administratifs en mairie de Bujumbura car l’eau qui coulait des robinets étaient souillée, ont-ils expliqué.
« Notre quartier est privé d’eau depuis lundi suite à la saleté constatée. Nous allons chercher de l’eau au quartier 7 voisin ou en zone Kamenge. Là-bas, on est obligé de payer et ce n’est pas du facile », regrette une femme du quartier venant de la recherche d’eau.
Dans cette partie, une odeur désagréable provenant des ménages se fait par conséquent sentir. Certains habitants regrettent que la Régideso ait promis la distribution d’eau par les organisations humanitaires mais rien n’a été fait, poursuivent-ils. Ils demandent d’être ravitaillées en eau potable avant qu’ils n’attrapent les maladies des mains sales.
« La situation qui se présente ici est déplorable. Il faut qu’il y ait une action urgente. Avant l’on avait de l’eau mélangée des déchets de toilettes. Apres la coupure d’eau, aucune organisation humanitaire n’est venue à notre secours », déplore un habitant du quartier 3 de la zone urbaine de Ngagara
Dès lundi de la semaine courante, après la descente de la Régideso les parlementaires et les administratifs au niveau municipal, il a été décidé la suspension de l’approvisionnement en eau dans cette localité car, selon leurs explications, il s’est avéré que l’eau utilisée était mêlée de déchets provenant des toilettes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

222 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les commerçants de Buterere réclament « un marché public »



a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante





Les plus populaires
Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 14 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 14 %)

Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat,(popularité : 13 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 13 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 13 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 13 %)

Pose de la première pierre du bâtiment de la présidence par le numéro un burundais,(popularité : 13 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 13 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 12 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 12 %)