Actualité thématique

Economie


Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !

En International


Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?

Environnement


Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse

Justice/Droits de l’homme


Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !

Nouvelles de l’EAC


Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi

Politique


Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !

Sécurité


Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface

Société


Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.

Sport et culture


Le Japon renforce les capacités du karaté burundais


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 14 Gitugutu 2018

Débat


Ikiganiro kidasanzwe kw’igandagurwa ry’incungu ya demokarasi Ndadaye Mélchior, 19 Gitugutu 2018

Diaspora


Karadiridimba, 14 Karadiridimba 2018

Economie


Umuyange, 2 Gitugutu 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba co kuwa 15, Gitugutu 2018

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 11 Gitugutu 2018

Jeunesse


Tweho, 29 Nyakanga 2018

Justice


Nkingira, 12 Gitugutu 2018

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 12 Gitugutu 2018

Société


Isanganiro ry’imiryango co kuwa 15 Gitugutu 2018


L’API appelle à la diversification des cultures d’exportation en plus du thé et du café




Par: Désiré Nimubona , mardi 15 mai 2012  à 20 : 59 : 25
a

La quantité des produits agricoles exportés est basse selon le chargé de la promotion de l’exportation au sein de l’Agence burundaise de Promotion des Investissements, API, Eddy Patrick Bakina dans une interview ce matin à Bujumbura, en marge d’un forum tripartite API-FAO-CTB.

Selon lui, le pays doit songer à diversifier les cultures d’exportation en plus du thé et du café, qui, selon lui, font face à une forte compétition des autres pays exportateurs.

« Nous allons promouvoir la culture des légumes et des fruits, nous allons promouvoir la culture des olive pour l’huile, » souligne Bakina.

L’API propose le regroupement des terres pour avoir de grands espaces cultivables, afin de faire face à un manque criant de denrées alimentaires.

Citant le plan d’investissement agricole lancé dernièrement en mars 2012, un plan qui va couvrir la période allant de 2012 à 1017, la ministre du commerce et d’industrie, Victoire Ndikumana, dit que le pays a fait un pas en avant dans l’intensification « des cultures traditionnelles d’exportation comme le thé et le café, le développement et l’intensification des filières animales et vivrières », le développement des « infrastructures d’appui à la production telles que la transformation, la commercialisation, le stockage, (…) », et enfin la création d’un « environnement incitatif à l’investissement ».

Le Burundi vit essentiellement de l’agriculture et de l’élevage et plus de 22% de la population burundaise connaît une famine cyclique et chronique depuis un certain temps, sans espoir d’en sortir.

L’Agence de Promotion des Investissements au Burundi fait savoir que 90% de la population burundaise vit de l’agriculture, le considérant comme un secteur qui emploie plus de monde mais avec peu de succès.

Actuellement, selon l’API, il est possible de faire son entreprise en une journée, alors qu’avant l’instauration de l’API, cela pouvait prendre plusieurs mois.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

598 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie





Les plus populaires
Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !,(popularité : 19 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 9 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 7 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 5 %)

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI ,(popularité : 4 %)

Pierre Nkurunziza appelle les banques à réduire le taux d’intérêt pour la conquête de la sous-région,(popularité : 4 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 4 %)

Une loi sur la presse aussi contre la transparence macroéconomique ,(popularité : 3 %)

Les hôtels burundais en phase de réanimation,(popularité : 3 %)

"Il est temps de mettre en œuvre les programmes nationaux de développement ’ ,(popularité : 3 %)