Actualité thématique

Economie


Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !

En International


Qui est le nouvel homme « fort » de l’Afrique du Sud ?

Environnement


Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse

Justice/Droits de l’homme


Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !

Nouvelles de l’EAC


Lancement officiel de la conception du passeport de la Communauté Est-Africaine au Burundi

Politique


Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !

Sécurité


Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface

Société


Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.

Sport et culture


Le Japon renforce les capacités du karaté burundais


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 14 Gitugutu 2018

Débat


Ikiganiro kidasanzwe kw’igandagurwa ry’incungu ya demokarasi Ndadaye Mélchior, 19 Gitugutu 2018

Diaspora


Karadiridimba, 14 Karadiridimba 2018

Economie


Umuyange, 2 Gitugutu 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba co kuwa 15, Gitugutu 2018

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 11 Gitugutu 2018

Jeunesse


Tweho, 29 Nyakanga 2018

Justice


Nkingira, 12 Gitugutu 2018

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 12 Gitugutu 2018

Société


Isanganiro ry’imiryango co kuwa 15 Gitugutu 2018


Invectivé par la CNTB




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 2 août 2012  à 17 : 35 : 02
a

La commission Nationale de terre et autres biens , CNTB vient de rendre public ce jeudi un communiqué dans lequel elle accuse le président du parti Uprona, Bonaventure Niyoyankana de vouloir s’ingérer dans les activités de ladite commission. Le rédacteur de ce communiqué recours à des invectives pour qualifier le président de ce parti.

Pour le porte parole de la CNTB, Dieudonné Mbonimpa le président de l’Uprona veut se prendre pour un super parlementaire qui a besoin d’être le porte parole des personnes qui font actuellement face aux problèmes de terres. Le président du parti Uprona avait en effet avait parlé d’erreur pour la CNTB de revoir les cas ont été réglés avant que l’actuel président de la CNTB n’accède à ces fonctions.

De la part de Dieudonné Mbonimpa , pas question de s’écarter des lois qui régissent cette institution combien utile pour les sinistrés. Il a dit que les textes de lois en vigueur dans la CNTB accorde aux membres de la commission de revoir la façon dont les problèmes de terres ont été analysées pour des corrections éventuelles.

« Nous voulons identifier les erreurs d’applications que nous n’avons cessé de relever ici et là et la loi nous le permet . Le devoir de faire justice aux sinistrés aussi nous y oblige indépendamment de ce qu’en pense certains », a-t-il martelé.

La CNTB a enregistré depuis 2006 plus de 28900 cas de conflits fonciers. Plus 10.000 d’entre eux à l’amiable ont été réglés à l’amiable. La CNTB a réglé selon les en vigueur plus de 3000 cas. Plus de 4200 ont été réglés par les autorités administratives et les conseils de familles.

Le président du parti Uprona a dit de sa part que la CNTB est en train de revoir les cas de règlement à l’amiable à travers le pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

885 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance



a

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent



a

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola



a

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves





Les plus populaires
Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 12 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 5 %)

Muhuta : Plus de 100 enseignants payés par les parents d’élèves,(popularité : 5 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 5 %)

Bubanza : Classes pléthores, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 4 %)

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent,(popularité : 4 %)

Bubanza : les habitants de Gihanga craignent d’attraper l’Ebola ,(popularité : 3 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

Le code de la sécurité routière n’existe pas encore au Burundi,(popularité : 3 %)

Les vaches en débandade dans la réserve naturelle de la Rukoko,(popularité : 3 %)