La police de proximité bénéficie d’un soutien en équipements




Par: Désiré Nimubona , Wednesday 8 August 2012  à 11 : 10 : 43
a

La police de proximité, proche de la population a déjà montré ses effets positifs, a souligné Tharcisse Yamuremye, Directeur d’Intervention du projet d’appui de la Professionnalisation de la police, en marge des cérémonies de remise d’équipements aux 15 communes pilotes, concernées par cette nouvelle stratégie de police de proximité.

Selon lui, la police a cessé d’être répressive, et est actuellement en train de revoir sa technique pour être plus préventive dans ses activités de sécurisations.

Actuellement, poursuit-il, ce sont les citoyens qui viennent à la police pour dénoncer les malfaiteurs suite à cette nouvelle stratégie.

M.Yamuremvye a souligné que des séances de dialogue entre la population, la société civile, l’administration et la police elle-même sont souvent organisées, et que même les autres couches de la population, traditionnellement ignorées dans des travaux du genre, sont actuellement associées.

Ainsi par exemple, les motards, les batwa, les élèves, et tous ceux qui le peuvent (dans la limite de la loi) ont un rôle à jouer dans la nouvelle politique de police de proximité.

S’exprimant sur les rondes nocturnes qui seraient effectuées par certains jeunes de la ligue du parti présidentiel, le Directeur d’intervention du projet d’appui de professionnalisation de la police est plus clair: ce n’est pas tout qui est permis aux non policiers.

« Il y a des attributions de la police. Il doit y avoir une collaboration bien organisée », a-t-il indiqué, balayant du revers de la main une probable collaboration avec un groupe d’individus affiliés ou non à une tendance politique.

Les communes pilotes viennent d’être dotées des moyens de déplacement, comme des motos et vélos pour la supervision dans les plus hautes collines du pays et d’autres objets comme des téléphones, des maillots pour des jeux avec la population, des ballais, des ustensils de cuisine, et beaucoup d’autres, d’une valeur de plus de 80 millions de francs burundais.

Dans la nouvelle stratégie de la police burundaise, selon Tharcisse Yamuremye, 15 communes pilotes du pays sont en train de bénéficier de cette nouvelle expérience grâce aux appuis de la Coopération Technique Belge, CTB, et le Royaume des Pays Bas.

Le projet « police de proximité » a été initié depuis 2010, appuyé financièrement par les deux pays ci-haut cités




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

597 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post
  • To create paragraphs, just leave blank lines.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Send a message



Dans la même rubrique
a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye



a

Ngozi : Un bilan lourd suite à un accident de roulage à Gashikanwa



a

Kizuka : Des jeunes du Cndd-Fdd passent à tabacs une militante de la coalition Amizero y’Abarundi la nuit



a

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent



a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins





Les plus populaires
Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire,(popularité : 4 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 3 %)

L’insécurité alimentaire touche près de 3 millions de burundais ,(popularité : 3 %)

Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 3 %)

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge,(popularité : 3 %)

Muyinga : Un papa brule son fils,(popularité : 2 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 2 %)

Muyinga : Deux assassinats en deux jours,(popularité : 2 %)

Acculés à fuire à cause probablement des imbonerakure ,(popularité : 2 %)

La police de proximité bénéficie d’un soutien en équipements ,(popularité : 2 %)