Les militaires burundais de l’AMISOM se portent bien




Par: Désiré Nimubona , mardi 4 septembre 2012  à 17 : 16 : 25
a

La situation sécuritaire de la Somalie s’améliore au fur et à mesure que les opérations de l’AMISOM avancent de la capitale vers l’intérieur du pays, annonce le porte-parole du contigent burundais en mission de maintient de la paix en Somalie, le Major Félix Nsabimana.

« Aujourd’hui, les Al Shabab n’acceptent plus le combat, ils préfèrent vider les lieux en présence des troupes de l’AMISOM », souligne-t-il.

Selon cet officier « les troupes du contingent burundais en collaboration avec les troupes de la somalie et Ougandaises ont étendu le secteur en saisissant les positions d’Al-Shabaab notamment Sadine, Lambda, Konton, qui se trouvent respectivement à 60 et 50 km de Mogadishu », au sud du pays.

Dans cette semaine qui vient de s’écouler, les troupes du contingent burundais en collaboration avec les troupes ougandaises et somaliennes, ont saisie également une ville très stratégique des insurgés par son accès à la mer, c’est-à-dire la ville de Marka, perçue comme un chemin vers Kismayo, la ville portuaire toujours aux mains des insurgés.

Cependant, l’étendu du pays est grande et le risque de ne pas sécuriser des points déjà saisi est grand.

« A voir l’étendue du pays, le renforcement des bataillons est plus qu’ une nécessité. La conquête des nouveaux objectifs des insurgés nous contraint à déployer plus de forces sinon on risque de créer des vides qui seraient plus dangereux », alerte le Major Nsavyimana.

Les Al Shabab, qui gardent un peu d’une certaine capacité de nuisance en tendant des embuscades sur des axes routiers, en posant des mines anti personnels, et anti chars, connaissent des problèmes internes surtout des dissensions basées sur les visions futures de leur mouvement. Cela exige, selon lui, des effectifs un peu consistants pour faire face à leur nuisance et combler le vide causé par les conquêtes.

Le Major Nsavyimana souligne que certains des insurgés « désirent arrêter les hostilités tandis que d’autres souhaitent maintenir la confrontation. Ces derniers sont constitués essentiellement des étrangers, notamment les Al-Qaïda ».

Il souligne que parmi les Al Shebab, des centaines se sont rendus avec ou sans armes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

945 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message