La CENI de 2015 devrait inspirer confiance




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 6 septembre 2012  à 19 : 21 : 13
a

Le professeur Paul Ngarambe, président de la Commission Électorale Nationale Indépendante de 2005 au Burundi CENI dit que les consultations entre les acteurs de la vie politique de ce pays sont une préalable pour que les élections de 2015 se déroulent sans ambages.

Dans une interview exclusive qu’il a accordée à la Radio Isanganiro, Paul Ngarambe a jeté un regard rétrospectif sur la CENI dont il était à la tête. Il a dit que celle de 2005 était ad hoc contrairement à celle de 2010 qui est permanente.

Les cinq membres de la CENI sont nommés par le Président de la République après approbation de l’ Assemblée Nationale et du Sénat à 3/4 séparément.

Le fait que certains partis politiques aient boycotté les élections de 2010 après les communales, est un signe qui montre que l’organisation de ces élections n’ a pas plu à ces leaders politiques qui se sont d’ailleurs réfugiés à l’étranger pour la plupart.

Selon Paul Ngarambe, la prochaine CENI devrait être le fruit d’une large consultation des acteurs de la vie politique du pays pour pouvoir inspirer la confiance au sein de la population.

Pour y arriver Paul Ngarambe conseil au Président de la République de mener des consultation, des concertations avec les partenaires politiques afin d’arriver à des personnalités de consensus avant de les présenter au Sénat et à l’ Assemblée Nationale.

Si l’ exécutif burundais procède autrement, ça sera le recul de la démocratie qui peut engendrer le recours à la violence verbale ou même physique.

Paul Ngarambe est optimiste quant à la mise en place de la nouvelle équipe de la CENI car il croit à la maturité des politiques burundais, mais reste pessimiste au temps qui reste à cette CENI surtout qu’ il y aura quelques amendements de la Constitution, de la Loi Communale et du Code Électorale.

L’ actuelle CENI terminera son mandat le 12 septembre de cette année 2012.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1005 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Politique : Vers la relance du dialogue externe inter burundais ?



a

Politique : Le message du président de la République sur sa candidature de 2020 différemment interprété



a

Politique : Les résultats du scrutin référendaire approuvés par la cour constitutionnelle



a

Muhuzu : Le gouverneur de Rumonge apaise la tension



a

Bujumbura abrite pour deux jours la 72e session de l’Union parlementaire africaine



a

Burundi : La CENI proclame les résultats provisoires du récent référendum



a

Référendum constitutionnel en cours au Burundi



a

Politique : La CENI autorise le vote par récépissé



a

Rumonge : Un élu du peuple dénonce une intolérance politique



a

Politique : Amizero y’Abarundi demande le concours de la CENI





Les plus populaires
Politique : Vers la relance du dialogue externe inter burundais ?,(popularité : 14 %)

Politique : Le message du président de la République sur sa candidature de 2020 différemment interprété,(popularité : 14 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 12 %)

Un tollé autour d’une probable autre ‘’triste loi’’sur la TVA,(popularité : 7 %)

Les ONG contre le nouveau projet de loi sur la presse,(popularité : 7 %)

Politique : Violence à Kayogoro , Tolérance à Bururi ,(popularité : 7 %)

Les membres du FNL prêts pour l’accueillir à son retour,(popularité : 7 %)

Kayanza : les politiciens se réunissent pour 2015, entente précaire ,(popularité : 7 %)

La rencontre rouvrira l’espace politique ,(popularité : 7 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 7 %)