La révision des textes de loi régissant la CNTB d’ici peu




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 10 novembre 2012  à 14 : 16 : 17
a

Le porte parole du président de la république du Burundi, Léonidas Hatungimana annonce que les textes de loi qui régissent la Commission Nationale des Terres et autres Biens seront revues dans un proche avenir pour corriger certaines imperfections au cours d’une interview exclusive à la rédio Isanganiro de ce vendredi.

Cette réaction du porte parole du président de la république a lieu où dans la plupart des provinces du pays la CNTB est la cible des critiques acerbes notamment à Makamba, Bururi , Bubanza et autres . Elle est accusée notamment de revoir les décisions qui avaient été prises lorsque la présidence de la CNTB était assurée par Feu Abbé Kana Aster.

Le porte parole du président Nkurunziza indique que les Burundais devraient savoir que les décisions qui sont prises par la CNTB sont le résultat d’un consensus entre toutes les personnes membres de la commission et non la seule émanation de Monseigneur Sérapion Bambonanire. Ce dernier n’a pas reçu la mission de revoir les décisions qui avaient été prises par la commission dont Feu Abbé Aster Kana était à la tête mais plutôt de continuer le chantier qu’il avait commencé.

Pour lui, il y a des cas qui ne peuvent pas passer inaperçus même s’ils auraient été analysés par les anciennes commissions. Pour illustration, le porte parole de Nkurunziza indique que plus de 300 rapatriés qui avaient partagé leurs terres résidents ont récemment écrit à la Commission Nationale des Terre et autres Biens en montrant qu’après avoir fait des enquêtes ils ont constaté que les terres qu’ils avaient partagé avec des résidents alors avaient d’autres autres terres ailleurs.

Selon Léonidas Hatungimana , la commission a pour obligation de rétablir ces personnes dans leurs droits bien qu’elles aient été écouté par l’ancienne commission pour question d’équité. ‘’C’est pourquoi le président a demandé aux dirigeants de la CNTB de lui donner l’état des lieux des activités aujourd’hui à l’actif au niveau de la CNTB’’, signale Léonidas Hatungimana.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

559 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 34 %)

Un orphelin cherche désesperemment 5.000 dollars américains pour son opération ,(popularité : 9 %)

Vers de nouvelles directives contre la Tuberculose au Burundi ,(popularité : 5 %)

UB : Les étudiants devraient juger ,(popularité : 4 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 4 %)

Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 3 %)

Le projet de loi sur la presse contre ‘’une génération sans Sida’’,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

L’Union Européenne déçue par la nouvelle loi sur la presse ,(popularité : 3 %)

Région des Grands Lacs : Un peuple blessé dans le besoin de guérison,(popularité : 3 %)