Qui est Eusébie Ngendakumana




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 12 novembre 2012  à 15 : 18 : 16
a

Elle est aujourd’hui âgée de près d’une quarantaine d’années. Eusébie Ngendakumana est née sur la colline de Businde à une vingtaine de Km du centre de la province de Kayanza au nord du Burundi, là où elle accueille des adeptes particulièrement entre le 11 et le 13 de chaque mois.

Qui est aujourd’hui cette femme qui voyage à travers certains pays de l’Afrique et ne parlant que le Kirundi uniquement ?

Eusébie Ngendakumana était une travailleuse à la paroisse de Rukago dans une maison de couture. Comme cursus, la femme qui n’est toujours pas mariée a fait l’école catéchumène (dite Yagamukama) de l’église catholique, une école qui dure cinq ans et qui se solde par l’obtention des sacrements. La femme aurait disparu pendant 3 mois en 2008 pour réapparaitre après, selon des témoins de Businde, qui ne disent pas cependant beaucoup de détails sur cette disparition-réapparition. Ces parents auraient trempé dans des pratiques de sorcellerie pendant beaucoup d’années comme elle le reconnaît elle aussi.

Aujourd’hui l’Eglise Catholique a sorti une déclaration dans laquelle elle montre son indignation en rapport avec les pratiques de cette femme au sein de l’Eglise qui consistent à organiser des prières, genre catholiques sur son site sans autorisation ni de l’église, ni de l’administration locale. L’administration provinciale a interdit que les prières soient organisées sur cette colline. Cette femme de sa part ne désarme pas, elle persiste et signe en disant qu’elle va continuer à prier sur cette colline avec ses adeptes. La police les aurait battues même le 12 de ce mois. Le site de Businde est désormais sous surveillance policière et aucun individu ne peut y poser son pied. Même ce dimanche, certains de ses adeptes qui tentaient d’y aller par force se sont heurtés à la vigilance de la police et auraient même reçu quelques coups de matraques.

A Businde , un podium et une grosse croix ont été érigés par les adeptes d’Eusébie. Même sous un soleil de plomb ou quand il pleut abondamment les personnes qui croient en ces prières d’ Eusébie ne quittent pas ce lieu de prière. Eusébie Ngendakumana affirme sans passer par quatre chemins qu’elle reçoit des messages divins de la part de la Vierge Marie, la mère de Jésus Christ. Ce ne sont pas seulement les Burundais qui sont attirés par les prières d’Eusébie même les étrangers sont aussi attirés par celles-ci. Les soudanais, les congolais, les tanzaniens et autres viennent depuis plus de 4 ans sur la colline de Businde pour écouter les prières de cette femme particulièrement entre le 11 et le 13 de chaque mois.

Eusébie Ngendakumana et ses adeptes se réclament de l’Eglise Catholiques, mais celle-ci contraint cette femme à la patience avant la conclusion des enquêtes en cours par l’Eveque de Ngozi. Selon l’Eglise Catholique, seul l’Eveque peut juger si oui ou non les révélations de Eusebie sur les apparitions de la Vierge Marie à cette femme sont fondées. Certains parmi les enfants qui fréquentent Businde ont abandonné le chemin de l’école. Les intrigues dans certaines familles sont aussi nombreuses que certains couples se sont séparés au nom des convictions religieuses de cette femme de Businde. Ici, cette jeune femme reconnait cependant l’importance de l’école. Elle dit que meme ses petites sœurs sont à l’école, un argument sur lequel elle s’appuie pour rejeter des accusations à son encontre selon lesquelles, ses adeptes sont interdits d’aller à l’école.

D’autres n’acceptent pas de manger les repas qui ont été préparés dans les ustensiles de cuisines par leurs parents. Certaines personnes adultes, adeptes des convictions religieuses d’Eusébie , ne quittent pas ce centre de prières. Certains se sont même déplacés avec leurs enfants vers ce centre de prière en provenance des autres provinces abandonnant ainsi leurs travaux quotidiens.

Ses adeptes sont convaincus que la fin du monde est proche . Porter une voile est une obligation pour les femmes et filles adeptes d’Eusébie. Eusébie Ngendakumana aurait bénéficié d’une maison au quartier Kinindo en Mairie de Bujumbura de la part de ses adeptes et ses adeptes d’Eusébie ont pourtant abandonné leur emploi pour l’instant.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

3441 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message