Le tollé sur le payement de l’IPR va-t-il vers sa fin ?




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 29 décembre 2012  à 06 : 49 : 16
a

Les sénateurs ont adopté le projet de loi portant budget de l’Etat 2013 qui contenait aussi 34 articles ayant trait à la hausse des dépenses de l’Etat dont vont bénéficier les personnes concernées par cette décision de l’IPR.

18 parmi ces articles concernent l’assemblée nationale, tandis que 16 relèvent du sénat. Les rubriques qui vont connaître une hausse des dépenses sont notamment les primes et indemnités pour les personnes des deux institutions, l’entretien du charroi, la sécurité sociale, les dépenses liées à l’hébergement et autres.

Pour illustration au niveau de l’assemblée nationale , 87 millions de nos francs de plus seront acheminés à l’harmonisation du personnel politique de l’assemblée nationale et des vices présidences, dans la rubrique rémunération directe de base sous statuts. Les primes et indemnités de technicités pour les sous statuts vont passer de 86 millions à 311, soit une augmentation de 224 millions et plus de 600 milles de francs bu .

Les contributions à la sécurité sociale pour les dignitaires de l’assemblée nationale vont connaître une augmentation de 11 millions 780 milles, tandis que l’entretien charroi est passé de 8 à 10 millions de nos francs.

Les indemnités des députés seront rehaussées de 381 millions de nos francs pour l’ajustement des frais d’hébergements. Le sénat verra aussi ses rubriques voir une augmentation similaire.

Le sénateur sylvestre Ntibantunganya a demandé si ces amendements de l’assemblée nationale n’auraient pas des liens avec le projet de loi portant impôt professionnel sur les revenus pour les dignitaires et les autres mandataires politiques surtout parce que ces derniers s’étaient gardés d’accomplir ce geste ci vique provoquant ainsi un tollé pendant plus de 2 ans. Le ministre des finances qui défendait ce projet de loi n’a pas voulu accepter un tel argument de Sylvestre Ntibantunganya.

« A partir du 20 janvier 2013, le projet de loi sur l’impôt des salaires sera près pour adoption », a souligné le ministre des finances. Le projet de loi fixant le budget de l’Etat 2013 a été adopté par tous les sénateurs sans aucune exception.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

553 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 16 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 8 %)

Le Burundi face à deux capitales,(popularité : 7 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 7 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 7 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 7 %)

Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi ,(popularité : 7 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 7 %)

Les acteurs de la vie du pays ont besoin d’être écoutés ,(popularité : 6 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)