La remise en cause de la partialité de la CNTB




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 25 janvier 2013  à 09 : 32 : 11
a

La Commission Nationale des Terres et autres Biens n’a pas pu se rendre en commune de Ngagara de la Mairie de Bujumbura pour rendre effective sa décision de remise d’une maison vendue en 1972.

Vers 8 heures du matin ce mercredi, plus de 50 personnes généralement des jeunes garçons étaient assis près de la maison de Justin Nyakabeto. Ces personnes étaient venues voir comment la commission ose faire sortir de sa maison Justin Nyakabeto, le propriétaire depuis 1982. Cet homme indique qu’il a acheté cette maison de la part de Pierre Bizimana. Ce dernier affirme de sa part qu’il acheté cette maison de quelqu’un d’autre qui l’avait vendue en 1972.

Aujourd’hui cet homme jette le tord sur la CNTB dont Sérapion Bambonanire est à la tête. En 2009, lorsque Feu Abbé Aster Kana était à la présidence de cette commission, les plaintes autour de ce conflit avaient été jugées irrecevables par la commission selon Justin Nyakabeto.

« La semaine passée, j’ai vu un agent de la CNTB m’intimer l’ordre de remettre sans tarder cette maison alors que le président de la CNTB a refusé de me recevoir et m’écouter », a-t-il souligné.

« Finalement entre ces deux types de textes régissant ces deux institutions quelle est celle qui prime sur l’autre ?", a dit une personne prise dans un excès de colère à Ngagara ce mercredi.

Les sources dignes de foi indiquent que la CNTB aurait d’abord préféré résoudre les problèmes autour des biens à l’intérieur du pays avant de se préoccuper ceux de la Mairie de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1330 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 34 %)

Un orphelin cherche désesperemment 5.000 dollars américains pour son opération ,(popularité : 9 %)

Vers de nouvelles directives contre la Tuberculose au Burundi ,(popularité : 5 %)

UB : Les étudiants devraient juger ,(popularité : 4 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 4 %)

Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 3 %)

Le projet de loi sur la presse contre ‘’une génération sans Sida’’,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

L’Union Européenne déçue par la nouvelle loi sur la presse ,(popularité : 3 %)

Région des Grands Lacs : Un peuple blessé dans le besoin de guérison,(popularité : 3 %)