La remise en cause de la partialité de la CNTB




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 25 janvier 2013  à 09 : 32 : 11
a

La Commission Nationale des Terres et autres Biens n’a pas pu se rendre en commune de Ngagara de la Mairie de Bujumbura pour rendre effective sa décision de remise d’une maison vendue en 1972.

Vers 8 heures du matin ce mercredi, plus de 50 personnes généralement des jeunes garçons étaient assis près de la maison de Justin Nyakabeto. Ces personnes étaient venues voir comment la commission ose faire sortir de sa maison Justin Nyakabeto, le propriétaire depuis 1982. Cet homme indique qu’il a acheté cette maison de la part de Pierre Bizimana. Ce dernier affirme de sa part qu’il acheté cette maison de quelqu’un d’autre qui l’avait vendue en 1972.

Aujourd’hui cet homme jette le tord sur la CNTB dont Sérapion Bambonanire est à la tête. En 2009, lorsque Feu Abbé Aster Kana était à la présidence de cette commission, les plaintes autour de ce conflit avaient été jugées irrecevables par la commission selon Justin Nyakabeto.

« La semaine passée, j’ai vu un agent de la CNTB m’intimer l’ordre de remettre sans tarder cette maison alors que le président de la CNTB a refusé de me recevoir et m’écouter », a-t-il souligné.

« Finalement entre ces deux types de textes régissant ces deux institutions quelle est celle qui prime sur l’autre ?", a dit une personne prise dans un excès de colère à Ngagara ce mercredi.

Les sources dignes de foi indiquent que la CNTB aurait d’abord préféré résoudre les problèmes autour des biens à l’intérieur du pays avant de se préoccuper ceux de la Mairie de Bujumbura.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1384 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les commerçants de Buterere réclament « un marché public »



a

Bujumbura : Une partie de Ngagara appelle au secours



a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme





Les plus populaires
Bujumbura : Une partie de Ngagara appelle au secours ,(popularité : 32 %)

Burundi : Les commerçants de Buterere réclament « un marché public »,(popularité : 12 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 7 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 6 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 6 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 6 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 6 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

PSG : Les agents crient à l’injustice,(popularité : 6 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)