Incendie du marché, la RSA, la Brarudi s.a. et… ouvrent leurs portemonnaies




Par: Désiré Nimubona , samedi 2 février 2013  à 13 : 11 : 43
a

Le personnel de la Régie des Services Aéronautiques a promis d’ouvrir chacun son porte- monnaie pour venir au secours aux anciens marchands du marché central de Bujumbura parti en fumé il y a presque une semaine.

Dans une conférence de presse tenue ce vendredi par le Directeur Général de la RSA, Albert Maniratunga, son institution n’a pas de caisse destinée à ce genre de catastrophe, mais le personnel s’est convenu avec la direction de poser un geste charitable en faveur des victimes de l’incendie du marché de Bujumbura.

« Personnellement, je vais payer la moitié de mon salaire », souligne t-il avant d’annoncer que chaque travailleur de la RSA s’est engagé à donner sa contribution suivant sa volonté et ses possibilités financières.

Au moment où l’aéroport de Bujumbura est connu pour avoir envoyé un camion anti incendie au marché de Bujumbura dimanche lors de l’incendie, Albert Maniratunga souligne que l’aéroport de Bujumbura possède trois engins anti incendie mais qu’il ne peut pas autoriser la sortie de tous les engins car il y a au moins un qui reste stationné à l’aéroport qui doit intervenir en cas d’accident d’un avion. Pour lui donc, son institution a agit en patriote.

D’autres mobilisations pour les commerçants

A part l’annonce faite par les membres du Gouvernement de donner la moitié de leur salaire en faveur des commerçants, les autres organisations nationales ont déjà annoncé aussi leur intensions de venir au chevet des commerçants du marché de Bujumbura.

La Brarudi s.a ; la grande brasserie du Burundi, malgré aussi ces temps économiques un peu difficiles, a accepté d’apporter de l’aide au compte destiné à aider les victimes de l’incendie de ce dimanche.

« La Brarudi, solidaire de leurs malheurs, répond à l’appel lancé par le Chef de l’Etat du Burundi et son gouvernement, en apportant une contribution de cinquante millions (50 millions) de Francs Burundais au Fonds d’aide aux populations victimes de cet incendie », lit-on dans un communiqué rendu publique par la Brarudi s.a. ce vendredi à Bujumbura.

Ce montant de 50 millions de francs burundais sera versé sur le compté 1110/1999 crée par le Gouvernement à cette fin à la Banque de la république du Burundi (BRB).

Les autres se mobilisent en ligne, sur les réseaux sociaux pour venir au chevet des commerçants dont les marchandises sont parties en fumée. C’est le cas d’une ONG dite Just Givingbasée en Angleterre et qui collabore avec les enfants de la rue ou les anciens enfants de la rue.

Au total, le forum d’accueil des dons des volontaires, aux commerçants du marché central de Bujumbura a déjà reçu 3.768,79 € venu de 61 donateurs volontaires éparpillés à travers le monde jusque ce samedi matin.

Un autre forum dénommé Fundly.Com, dit avoir déjà collecté 680 USD en provenance de 23 donateurs. C’est un forum composé essentiellement des jeunes de la diaspora et de la sous région.

Notons que le commerce au tour du marché central de Bujumbura a repris timidement ce vendredi matin. Des magasins, alimentations, pharmacie et autres qui étaient au tour de l’ancien marché ont eu la permission de rouvrir leurs business, presque une semaine après l’incendie, ce qui leur avait valu la fermeture pour des raisons de sécurité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

761 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’UE accorde au Burundi un don de 95 millions d’Euro



a

Le café burundais remporte la première place au cup of excellence



a

Muyinga : A quand la décentralisation promise ?



a

BURUNDI- Salubrité : Les services techniques municipaux asphyxiés par la Mairie de Bujumbura



a

La pénurie du carburant est de nouveau signalée en Mairie de Bujumbura



a

PARCEM s’interroge sur l’avenir des marchés réhabilités et la gestion de salubrité en Marie de Bujumbura



a

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique



a

Gitega : Le manque criant du carburant de type essence limite la circulation



a

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne



a

Ruyigi : Remise des motopompes d’irrigation aux agriculteurs producteurs de semences en commune Gisuru.





Les plus populaires
L’UE accorde au Burundi un don de 95 millions d’Euro,(popularité : 18 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 7 %)

Le café burundais remporte la première place au cup of excellence,(popularité : 7 %)

Doing Business : Le Burundi Meilleur réformateur économique, mais toujours insatisfait,(popularité : 3 %)

Trop d’impôt tue l’impôt à Makamba ,(popularité : 3 %)

Le dialogue de sourd entre la société civile et le gouvernement sur la cherté de la vie,(popularité : 3 %)

S’adapter à moins de consommation, réponse sur les nouveaux tarifs de la Regideso,(popularité : 3 %)

La REGIDESO relègue à l’écart la misère de la population,(popularité : 3 %)

La vie chère est une triste réalité l’Archevêque de Bujumbura, Mgr Ngoyagoye déplore ,(popularité : 3 %)

Un trou de 80 milliards de Fbu au compte du trésor en 2011, Parcem s’inquiète,(popularité : 3 %)