Des filles mineures sexuellement abusées à Cibitoke




Par: Désiré Nimubona , lundi 4 février 2013  à 15 : 00 : 27
a

Au moins 4 filles mineures ont été découvertes dans une maison située à la Transversale 8 au chef-lieu de la province de Cibitoke après avoir été fouillée par les agents de la sécurité la semaine dernière.

Selon un policier parmi ceux qui ont effectué cette fouille, ces filles mineures sont recrutées par des gens mal intentionnés et qui les présentent aux hommes. Une policière est soupçonnée être aussi de mèche avec ce commerce de jeune filles au chef lieu de Cibitoke.

« Sans doute que cette policière reçoit des commissions de la part de certains fonctionnaires. Elle agit à la sorte de certains hommes mal intentionnés qui veulent abuser sexuellement ces enfants », précise-t-il.

Les familles des enfants ont été étonnées par cette découverte de certaines de leurs enfants dans une « cages », en attente des « clients ».

Selon le père d’une des filles trouvées dans cette maison, son enfant a quitté le toit paternel pour aller s’installer chez cette policière, sans son accord et a annoncé vouloir s’installer chez une femme policière du chef lieu de cette province.

« Celle-ci est une proxénète qui veut s’enrichir au détriment de l’éducation et de l’avenir de nos enfants », regrette-t-il.

Ces enfants une fois recrutées pour ce genre de commerce sexuels deviennent des objets et sont même obligés d’abandonner l’école.
« Ma fille est partie, il y a un mois. Je la vois souvent et elle m’a juré qu’elle ne retournera jamais chez moi », indique-t-il, soulignant que l’administration devrait dans l’immédiat, finir ce genre de chose et à traduire en justice les accusés.

Selon les informations reçues sur place, une fillette de 14 ans qui fréquentait souvent la maison de cette femme policière serait déjà enceinte de 3 mois.

« Sa famille ne saint plus à quel saint se vouer. Sa mère est sur soupçonne un commerçant de la région qui serait l’auteur de la grossesse de sa fille », raconte une mère sous couvert d’anonymat.
Certains des fonctionnaires de ce chef lieux du nord ouest du Burundi sont aussi pointés de doigt dans cette affaire.

La plupart des « clients » qui achètent ces enfants sont des « hommes qui ont des familles à Bujumbura. Ils rentrent voir leurs femmes à la fin de la semaine », ajoute-t-elle.

Certains de ces enfants n’hésitent même à être transportés dans de bons véhicules fumés. « Ces enfants sont transportés dans des véhicules fumés. On les trouve souvent dans certains bistrots chics de Cibitoke accompagnés par ces homme », raconte une autre femme sous couvert d’anonymat.

Contacté à ce sujet, le commissaire de la police judiciaire à Cibitoke dit que la phase pré-juridictionnelle va bientôt terminer.

« D’ici peu de jours, le dossier sera transmis au parquet de Cibitoke », promet-il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1259 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 36 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 19 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 6 %)

Entre la CNTB et la fondation Intahe , le torchon brule,(popularité : 4 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 3 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Quelques ménages rapatriés à partir de la Tanzanie ,(popularité : 3 %)