L’ancien Maire Evrard Giswaswa en prison




Par: Désiré Nimubona , lundi 11 mars 2013  à 17 : 05 : 57
a

L’ancien Maire de la ville de Bujumbura Me Evrard Giwaswa vient d’être arrêté et conduit dans la prison centrale de Mpimba.

C’était vers 17h de ce lundi que le Directeur Général d’Air Burundi a été embarqué vers la prison central de Mpimba, à bord d’un véhicule du Ministère de la Justice et accompagné par un autre véhicule de la police.

Selon un mandat d’arrêt, Giswaswa est accusé de complicité dans la gestion frauduleuse, concussion, et prise illégale d’intérêt.

Il vient d’être arrêté par la commission d’enquête sur l’incendie du marché de Bujumbura, qui a pris feu le 27 janvier 2013.

L’infraction est prévue par le code pénal burundais dans ses articles 437, 430, et 440. Il risque une peine de plus de 5 ans de prison ferme.

Giswaswa qui venait de recevoir le mandat d’arrêt avait même refusé de quitter la parquet pour entrer dans le véhicule qui l’attendait derrière le parquet de Bujumbura.

Bien habillé en ensemble noire au-dessus d’une veste tout blanche, portant une belle chainette, une belle montre, l’ancien Maire de la ville de Bujumbura répondait chaque fois aux appels téléphoniques.
Son visage suait, mais semblait tenir malgré les effectifs de la police qui ne cessait d’augmenter au tour de lui.

Vers 17h, le climat a changé et il a été conduit dans la maison de détention.

Sa sœur qui venait d’arriver a rencontré la résistance de la police qui l’empêchait de le toucher.

« Laissez-moi lui dire au revoir », a crié sa sœur qui ne cessait pas de verser des larmes devant une police visiblement déterminée d’accompagner le député Giswaswa.

Ce dernier demandait d’abord que les procédures de lever de son immunité parlementaire soient respectées mais en vain, car, a-t-il estimé, il est l’élu du peuple dans la mairie de Bujumbura au parti présidentiel le CNDDFDD.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2495 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »



a

Burundi : CNIDH perd les points





Les plus populaires
Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 6 %)

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika,(popularité : 3 %)

Des centaines de gens venus soutenir Mbonimpa dans son procès,(popularité : 3 %)

Congo : Un an près leur assassinat, toujours pas de justice selon HRW ,(popularité : 3 %)

Le droit à la vie est en danger,(popularité : 3 %)

Burundi : Dossier putsch, le ministère public interjette appel,(popularité : 3 %)

Un agent du SNR arrêté à Gihanga ,(popularité : 3 %)

La CNIDH sensibilise les autorités locales sur les principe de protection des droits de l’homme,(popularité : 2 %)

Massacre des Banyamulenge : La vérité reste attendue ,(popularité : 2 %)

Patrice Mazoya est locataire de cette prison ,(popularité : 2 %)