Incendie du marché de Bujumbura : La BCB donne 50 million de Francs burundais




Par: Désiré Nimubona , vendredi 29 mars 2013  à 12 : 04 : 49
a

La Banque de Crédit de Bujumbura (BCB) a promis de débloquer un montant de 50 millions de francs pour venir en aide aux commerçants victimes de l’incendie du marché centrale de Bujumbura. Cette somme sera versée au compte ouvert par le Gouvernement après l’incident.
Ce n’est pas parce que les autres l’ont déjà fait, mais parce que cette banque est proche de ses clients et qu’elle le considère comme des grands partenaires que la BCB a décidé de venir au secours de ses partenaires touchés par cet incendie, a souligné l’Administrateur Directeur Général Tarcisse Rutumo.

S’exprimant en marge de l’assemblée générale des actionnaires de la plus ancienne banque privée du Burundi, Rutumo a ajouté qu’un délai supplémentaire sera ajouté aux commerçants qui avaient demandé crédits dans cette banque mais dont les affaires sont parties en fumée dans la grande catastrophe du 27 janvier 2013. La BCB pourra aussi appliquer le principe dégressif dans le but de faciliter la tâche à ces anciens commerçants du marché central de Bujumbura.

Alors que les réunions de présentation des bilans comme celle de ce jeudi, étaient marquées par un cocktail, Rutumo a précisé une particularité de cette journée.

« Nous avons décidé de supprimer le cocktail pour plutôt nous associer avec les anciens commerçants du marché central de Bujumbura ».
Selon lui, la vraie logique ne serait pas celle de boire, manger ou danser alors que certains des partenaires sont dans le désarroi.

Réalisations de la Banque

En 2012, la BCB dit avoir ouvert des agences à l’intérieur du pays et à Bujumbura et lancé de nouveaux produits tels que la carte Toucan, l’équivalent de la Carte Visa Internationale.

« Désormais, la carte est disponible et fonctionnelle. Vous n’aurez plus besoins de voyager avec des billets en poche » a déclaré Tarcisse Rutumo, ajoutant que la carte Toucan est venue faciliter le travail aux commerçants qui voyagent souvent à l’étranger.

La banque dit aussi avoir eu des résultats positifs significatifs au cours de cette année surtout une croissance de 13%. Bien que la banque n’a pas fait des records dans la réalisation des intérêts, Rutumo a souligné que les actionnaires ont eu des parts importantes.


Perspectives d’avenir

La BCB qui vient de soufflé sa 90ème bougie va, en juillet 2013 ouvrir un Centre d’Affaires en partenariat avec l’IFD. C’est ce centre qui va accueillir les doléances des clients ou des grandes affaires.

En plus, l’année 2014 sera marquée par le début des travaux de construction d’un nouveau siège social, un siège d’une valeur de plus de 12 millions de Dollars américains.

« Les études sont toujours en cours, mais les travaux vont démarrer en 2014 » a annoncé Tarcisse Rutumo.

En plus de ces projets ambitieux, la banque va continuer à vulgariser ses produits tels que la carte visa, Sesame, et web-bank.

Le domaine des banques au Burundi s’accroit du jour au lendemain. En plus de la BCB, perçue comme la banque la plus ancienne avec ses 90 ans d’existence, il y a la Bancobu, l’Interbank Burundi, BGF, BBCI, EcoBank et surtout les nouveau-nés tels que KCB du Kenya, DTB et récemment la CRDB Bank de la Tanzanie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2421 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !



a

Economie : Que devient le rendez-vous de la mairie sur la réouverture des marchés réhabilités ?



a

REGIDESO :le marché des compteurs CashPower plein d’ irrégularités



a

COMESA : le 20ème sommet quitte Bujumbura pour Lusaka en juillet 2018



a

Rumonge : L’huile de palme flambe



a

Economie : Afreximbank, le Burundi toujours à mi-chemin



a

Interpétrol tire la sonnette d’alarme



a

A quand le démarrage du barrage hydro-agricole de Kajeke ?



a

Agriculture : Vers la « redynamisation » cotonnière au Burundi



a

Muyinga: Un don de lapins accordé aux femmes pour soutenir l’économie familiale





Les plus populaires
Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 41 %)

Le café burundais à l’ agonie, l’Intercafé Burundi alerte ! ,(popularité : 14 %)

Un "hélicoptère made in Burundi" ,(popularité : 13 %)

Des véhicules de l’armée, de la police, des ONG, des ambulances dans la fraude ,(popularité : 11 %)

Economie : Que devient le rendez-vous de la mairie sur la réouverture des marchés réhabilités ?,(popularité : 6 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 6 %)

Leo Burundi reçoit un prêt de 25 millions de $ pour élargir son réseau,(popularité : 6 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 5 %)

REGIDESO :le marché des compteurs CashPower plein d’ irrégularités,(popularité : 5 %)

Extension de la palmeraie dans les zones potentiellement palmicoles du Burundi, l’OHP satisfait du pas franchi,(popularité : 3 %)