De nouvelles institutions sont nécessaires pour une intégration réussie




Par: Agence est-africaine de Presse , vendredi 31 mai 2013  à 13 : 57 : 01
a

Article produit par Isaac Mwangi/ Agence est-africaine de Presse

Arusha, 30 mai 2013 (EANA) – Un Bureau est-africain de Statistiques, et une Commission de Surveillance de conformité et d’application sont parmi des institutions qui doivent être créées pour accélérer l’intégration de la Communauté de l’Afrique de l’Est(CAE)

Le Secrétaire général adjoint de la CAE chargé de la planification et de l’infrastructure, Dr Enos Bukuku, a fait cette suggestion lors de son intervention dans un atelier des journalistes, des représentants du secteur privé et des organisations de la société civile provenant des cinq pays membres de la Communauté qui se déroule à Arusha en Tanzanie.

Il a souligné également, comme exigence clé la création d’une Banque centrale est-africaine qui, au-delà de la Banque est-africaine de développement qui traite du développement financier, serait chargée de gérer la politique monétaire régionale.

Faisant une comparaison avec l’Union Européenne quant à s’assurer de la conformité, M. Bukuku a dit qu’alors que la CAE se base sur le consensus, « il est prévu à l’Union européenne des sanctions contre les États membres qui se méprennent ».

L’atelier dont les travaux ont été lancés mardi, se penchera notamment sur les aspects économiques du processus d’intégration régional, l’implantation de l’union douanière et le protocole du marché commun. Les progrès de l’implantation du marché commun dans la CAE et les négociations sur l’union monétaire, les facteurs et les figures des affaires au sein de la Communauté, la stratégie de l’acquisition d’adhésion à la CAE, les stratégies de communication des médias, le rôle des médias dans la sensibilisation et l’éducation du public sur l’importance du secteur privé dans la CAE, sont autant de thèmes parmi tant d’autres qui y seront traités.

Les journalistes qui prennent part à l’atelier pourront examiner en particulier les problèmes qui affectent l’intégration au niveau du commerce et des affaires entre les pays membres. Même si beaucoup a été fait dans ce secteur, il a été dit aux participants qu’il existe encore une série de goulets d’étranglement qui entravent la croissance des affaires.

Le responsable de la section de Communication et des relations publiques à la CAE, Richard Owora, a dit aux participants que les médias ont un rôle important à jouer dans la sensibilisation de la population au processus d’intégration.

« Le défi pour les médias de l’Afrique de l’Est à ce point crucial de l’histoire de la région, est de rapprocher la CAE le plus près possible de la population, d’avoir les débats et les discussions en cours sur les questions de la coopération et l’intégration régionales et en fait de diriger la croisade pour renforcer l’esprit de l’unité de l’Afrique de l’Est » a-t-il dit.

L’atelier, est financé conjointement par la CAE, le Conseil est-africain des affaires(EABC) et l’agence allemande de coopération internationale( GIZ). En marge de l’atelier, les journalistes assisteront aussi à l’assemblée générale annuelle de l’EABC prévue le 31 mai.

L’EABC, comme organisation régionale, réunit les acteurs du secteur privé des pays membres de la Communauté. Basée à Arusha, elle est représentée au niveau national par des organisations focales dans les pays respectifs. Elle compte actuellement 191 membres.

Pour mieux servir ses membres, l’EABC a institué des cellules spécialisées notamment celles qui traitent des fermiers, des agriculteurs, des pharmaciens, de la santé et la Tribune des Femmes en affaires.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

311 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

EAC : Des cyclistes au service de l’unité et de la paix



a

Burundi /EAC : 6eme conférence sur la recherche scientifique en santé dans l’EAC



a

’’Le rapport de Benomar n’engage pas l’EAC", dit Libérât Mpfumukeko



a

Intégration au sein de l’EAC moins palpable pour les Burundais



a

L’EALA refuse la requête du parlement burundais



a

Les rwandais empêchés de traverser kanyaru haut



a

BURUNDI/EAC : Climat malsain entre le Burundi et le secrétariat général



a

Kampala : Un burundais à la barbe étrange se fait arrêté en pleine messe



a

Margaret Zziwa destitué pour faute, abus de pouvoir



a

Le Président de la CADHP exhorte l’Afrique à plus d’engagement aux questions des droits de l’homme





Les plus populaires
Les intellectuels dénoncent la non-implication des citoyens dans le processus d’intégration,(popularité : 3 %)

Le Président de la CADHP exhorte l’Afrique à plus d’engagement aux questions des droits de l’homme,(popularité : 3 %)

Compression budgétaire de 10 Millions de dollars à la CAE.,(popularité : 2 %)

EAC : Des cyclistes au service de l’unité et de la paix,(popularité : 2 %)

L’EAC va envoyer des observateurs aux élections du Kenya à partir du mois prochain,(popularité : 2 %)

LE MANQUE DE CONNAISSANCE DU RÉGIME COMMERCIAL DE LA CAE ENTRAVE LES FEMMES – EABC,(popularité : 2 %)

Margaret Zziwa destitué pour faute, abus de pouvoir,(popularité : 2 %)

La région de l’Afrique de l’Est mûre pour l’investissement selon un ministre suédois,(popularité : 2 %)

Le FORSC agrandit les liens ,(popularité : 2 %)

CAE-Bilan 2012 : Première dame Présidente de l’Assemblée législative et Nouveau siège,(popularité : 2 %)