‘’L’école fondamentale commence au début de l’année scolaire’’




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 19 juin 2013  à 07 : 41 : 21
a

La ministre de l’éducation primaire et secondaire, Rose Gahiru a indiqué que le nouveau système d’éducation à savoir l’école fondamentale commencera au début de l’année scolaire 2013-2014 en précisant que les difficultés ici et là dans les communes du pays ne manqueront pas puisque tout début est toujours difficile.

Au cours d’une séance de questions orales au sénat ce mardi où Rose Gahiru avait été invitée pour expliquer l’état d’avancement du système formation des enfants burundais ayant été adopté par le pouvoir de Bujumbura à savoir le système d’éducation type fondamental , elle a indiqué que le ministère en question s’investit davantage pour que ce nouveau système d’éducation devienne une réalité au cours de cette année. Selon Rose Gahiru, la logistique nécessaire qui avait constitué une entrave et été à la base de son échec au cours de l’année scolaire écoulée n’est plus d’actualité actuellement.

Au moment où les enseignants des classes de 7ème, 8ème et 9ème s’inquiètent du sort qui leur sera réservé puisque seulement 2 enseignants seront titulaires des cours de toute la classe, Rose Gahiru a indiqué qu’ils ne seront pas chassés vaille que vaille mais qu’ils seront casés ailleurs.

« L’école fondamentale va certes commencer cette année scolaire, il ne faudra pas cependant être surpris si une fois dans telle ou telle autre école les revendications font parler d’elles par rapport à l’organisation de l’école fondamentale parce que celle-ci est une innovation à travers le pays », a-t-elle souligné.

Dans l’entre temps, le ministère de l’éducation primaire et secondaire n’a pas encore précisé si l’éducation fondamentale sera gratuite à l’instar du système d’éducation en vigueur à l’école primaire.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2132 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 2 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 2 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)