Les acteurs de la vie du pays ont besoin d’être écoutés




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 4 juillet 2013  à 09 : 33 : 11
a

Le porte parole du Forum pour le Renforcement de la Société Civile, Pr Gertrude Kazoviyo estime que les rapports critiques sur le Burundi prennent origine dans l’absence d’un débat interne sur les questions de l’heure comme la mauvaise gouvernance, les violations des droits de l’homme et la corruption économique.

Au cours d’une interview qu’elle a accordée à la Radio Isanganiro par rapport au discours à la nation du 1er juillet du président de la république, ce professeur d’Université a fustigé l’absence de débat contradictoire sur les questions d’envergure nationales méritant un débat.

Le président de la république a en effet manifesté son désarroi de voir qu’il y a encore des burundais qui ne diffusent que de mauvais rapport sur le Burundi. Pour lui, ceux-ci devraient savoir qu’ils ont intérêt à donner une bonne image de ce pays.

Dans sa réaction, Gertrude Kazoviyo estime que ces rapports critiques sur ce pays de l’Afrique Centrale relèvent aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur du pays, dans la société civile que de l’opposition.

’’Le président de la république en même temps père de la nation ne devrait pas être choqué par des critiques mais plutôt chercher les réponses à ces revendications", dit-elle.

Selon elle, ces catégories participent à la construction de ce pays et ont besoin que leurs opinions participent à la construction de ce pays. « La nature humaine a horreur du vide », a-t-elle souligné.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

520 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 25 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

Vol direct Bujumbura-Johannesburg de nature à rapprocher les deux peuples ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Pancrace Cimpaye : des zones d’ombres sur son retour au pays,(popularité : 2 %)

Les Français de Bujumbura ont fêté leur Fête Nationale ce samedi ,(popularité : 2 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 2 %)

Le BNUB change de patron,(popularité : 2 %)

Une rhétorique de mésentente entre le CNDD FDD et le FORSC autour de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

Gestion des partis politiques : L’opposition et le pouvoir se jettent le tort ,(popularité : 2 %)