Loi sur la presse : les médias portent plainte à la cour constitutionnelle




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 8 juillet 2013  à 07 : 19 : 57
a

Les avocats Francois Nyamoya et Armel Niyongere viennent de déposer une plainte relative l’inconstitutionnalité de la loi sur la presse au niveau de la cour constitutionnelle ce vendredi.

Au cours d’une interview qu’ils ont accordée à la Radio Isanganiro ce vendredi, ces avocats estiment que cette loi qui a été décriée par les médias vient constituer une entrave pour la liberté de la presse, une valeur sacrée en démocratie. Ils ont indiqué que l’article 39 de la constitution leur donne ce privilège de décrier cette loi.

Armel Niyongere a dit qu’ils espèrent que la cour constitutionnelle pourra annuler cette loi où à défaut en opérer les amendements nécessaires afin qu’elle soit conforme à la constitution de la république du Burundi.

Les professionnels des médias indiquent que certains des amendements qui ont été élaborés dans cette loi n’étaient pas le fruit d’une concertation mais qu’ils ont plutôt été élaborés en catimini par le pouvoir de Bujumbura.

Parmi les articles qu’ils qualifient de contraires à la constitution et d’entrave à la démocratie figurent notamment l’obligation de révéler les sources au journaliste quand la justice l’exige, les amendes élevées en cas d’infractions avérées pour les journalistes, les pouvoirs semblables à ceux de la justice qui reviennent aujourd’hui au Conseil National de la Communication pour ne citer que ceux là.

Dans l’entre temps, les professionnels des médias ont déjà dit qu’ils ne respectent pas cette loi. Pourtant cette loi est en vigueur selon le pouvoir de Bujumbura qui, de sa part a déjà dit que celle-ci est conforme au Burundi mais aussi meilleure dans la sous région.
Certains pays européens, la société civile, les organisations internationales de défense des droits de l’homme sont pourtant contre cette nouvelle loi sur la presse.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

388 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »



a

Burundi : CNIDH perd les points



a

« la situation des droits de l’homme au Burundi est bonne », clame Mutabazi





Les plus populaires
Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 5 %)

La famille Kamatari crie à l’injustice,(popularité : 4 %)

La vérité sur plus de 400 personnes massacrées à Kivyuka en 1996 reste mystérieuse,(popularité : 4 %)

Il est onvoqué par le Parquet de Makamba,(popularité : 4 %)

Kivyuka : Les assassinés ré-assassinés,(popularité : 4 %)

Exécution extrajudiciaire : abus de langage au Burundi,(popularité : 4 %)

L’Olucome menacée de suspension, alerte Gabriel Rufyiri,(popularité : 4 %)

Des arrestations en zone Kinindo,(popularité : 3 %)

MAHOPA : fuite ou enlèvement ?,(popularité : 3 %)

Burundi : bye-bye Arusha ? s’interroge Crisis Group ,(popularité : 3 %)