Ouverture de l’atelier des bailleurs de fond sur des promesses d’aide envers le Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 15 juillet 2013  à 17 : 39 : 16
a

Le secteur de l’éducation, la santé, l’agriculture, les infrastructures routières, la communication et l’information, l’énergie, les terres, sont certains des secteurs de la vie du pays qui devraient mériter une attention particulière de la par du président de la république lors de l’ouverture d’une conférence sectorielle des bailleurs de fond sur le Burundi ce lundi.

Cette conférence a vu la participation des partenaires au développement du Burundi notamment la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, le Programme des Nations Unies pour le Développement, l’Union Européenne et autres qui ont renouvelé leur soutien envers le Burundi comme ils l’avaient fait lors de conférence des bailleurs de fond de Genève qui a eu lieu il y a dix mois.

Malgré la persistance de la crise économique qui fait aussi parler d’elle en Occident, ces organisations partenaires au développement du Burundi ont promis de continuer à appuyer le Burundi.

Dans son allocution, le représentant du secrétaire général des Nations Unies au Burundi, Parfait Onanga Anyanga, a indiqué que les Nations Unies sont prêtes à appuyer le Burundi.

Il est revenu encore une fois sur l’attention que les organisations de la société civile et, au premier chef, le pouvoir de Bujumbura devraient porter notamment sur le respect des droits de l’homme, du respect des droits civils et politiques, de la promotion de la bonne gouvernance et autres pour bénéficier de ce soutien.

Les promesses de ces organisations qui ne sont encore devenues réalités seront financées à travers le Cadre Stratégique de la lutte contre la pauvreté deuxième génération.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

430 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation



a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?





Les plus populaires
Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 10 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 5 %)

Les enjeux autour de la prochaine convention sur l’exploitation du port de Bujumbura ,(popularité : 5 %)

Inégale circulation de la monnaie : Une entrave pour l’accès au crédit,(popularité : 4 %)

Quelles devraient être les solutions de survie de la presse ? ,(popularité : 3 %)

Des vices dans le projet de loi portant Budget de l’Etat 2013 ,(popularité : 3 %)

Incendie du marché, la RSA, la Brarudi s.a. et… ouvrent leurs portemonnaies ,(popularité : 3 %)

Budget 2013 : Le sénat s’interroge,(popularité : 3 %)

SYDONIA world : solution aux coûts élevés de transport au Burundi,(popularité : 3 %)

Vente des hypothèques : un autre tare dans le système bancaire Burundais,(popularité : 3 %)