Bamvuginyumvira auditionné puis reconduit en prison




Par: Désiré Nimubona , vendredi 13 décembre 2013  à 17 : 22 : 42
a

Le vice président du Frodebu Frédéric Bamvuginyumvira a comparu pour la deuxième fois devant la justice, après son arrestation jeudi.
Poursuivi pour atteinte aux bonnes mœurs et tentative de corruption, Bamvuginyumvira s’est montré plus ou moins souriant, affichant de temps en temps de morale ce matin dès son arrivé.

A la sortie de cette audition, l’avocat de Bamvuginyumvira s’est montré satisfait : « A voir la sérénité avec laquelle l’audition a eu lieu, j’ai l’espoir qu’il va vers la sortie » de la prison, a déclaré Me Segatwa.
Selon lui, le procureur affiche des intentions de savoir la vérité sur cette arrestation.

« Apparemment le procureur veut savoir la vérité car il a bien conduit son travail (…) », a dit Me Segatwa, ajoutant que tous les camps et même ceux qui sont accusés d’avoir pris des photos, ont été aussi écoutés.

Après une audition depuis 9h de ce vendredi, le vice président du Frodebu, Frédéric Bamvuginyumvira a été reconduit à la prison centrale de Mpimba, d’où il était parti ce matin, vers 17h de ce même vendredi.

Ecouté depuis le matin, l’ancien vice président de la République était assisté par ses avocats dont Me Fabien Segatwa. Lors de cette comparution devant le parquet de la cours anti corruption, situé en pleine ville de Bujumbura, près de la banque Centrale (Banque de la République) des militants et sympathisants de l’opposition, les organisations de la société civile et les médias étaient aussi au rendez-vous.

La police était aussi au rendez-vous selon notre constat, et les slogans de soutien de la part des membres de l’opposition étaient aussi au rendez-vous.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2695 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi





Les plus populaires
Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 6 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 5 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 5 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 4 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 4 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 3 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 3 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 3 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 3 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 3 %)