SOSUMO : Le sucre produit en abondance mais reste insuffisant




Par: Désiré Nimubona , lundi 26 décembre 2011  à 17 : 05 : 50
a

Malgré les efforts de la nouvelle équipe de la Société Sucrière de Moso, SOSUMO en sigle, le sucre reste insuffisant et se vend à des prix exorbitants sur le marché même si, selon les autorités de la SOSUMO, il est produit en abondance. Audace Bukuru, le Directeur Général de la SOSUMO reconnaît cette carence.

Dans une conférence de presse animée ce vendredi à Bujumbura, Audace Bukuru a exprimé ses inquiétudes par rapport à cette insuffisance, alors que des efforts considérables de réhabilitation de la Sosumo avaient été consentis pour satisfaire les besoins des consommateurs du sucre. « C’est la première fois que la SOSUMO vend plus de 1.300 tonnes de sucre par mois », s’est-il félicité, regrettant néanmoins cette déficience.

« Même si la santé financière de la SOSUMO s’est améliorée, même si la production du sucre a augmenté, nous déplorons le fait que la population se lamente de la non disponibilité et de la cherté du sucre sur le marché », a-t-il regretté.

Parmi les causes de cette insuffisance, Audace Bukuru mentionne la diminution de la quantité importée pour suppléer la production de la Sosumo, l’augmentation des besoins en sucre, la prolifération des boissons produites à base de sucre, la pénurie du sucre dans la sous-région et la baisse de la production du sucre sur le marché mondial.

Le trafic frauduleux a aussi été présenté comme un malheur au sucre burundais. Selon Audace Bukuru, les pays limitrophes n’autorisent pas l’exportation du sucre au Burundi, mais, curieusement, le sucre du Burundi continue à être exporté dans toute la clandestinité.

Audace Bukuru demande aux autorités locales et la police de doubler de vigilance pour contrôler les mouvements du sucre sur les frontières du Burundi avec les autres pays.

Cette carence du sucre sur le marché vient en contradiction avec les informations faisant état d’une augmentation sans précédent de la production dans l’histoire de la Sosumo, depuis la mise en place de la nouvelle équipe de direction le 12 octobre 2010.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1369 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !



a

Economie : Que devient le rendez-vous de la mairie sur la réouverture des marchés réhabilités ?



a

REGIDESO :le marché des compteurs CashPower plein d’ irrégularités



a

COMESA : le 20ème sommet quitte Bujumbura pour Lusaka en juillet 2018



a

Rumonge : L’huile de palme flambe



a

Economie : Afreximbank, le Burundi toujours à mi-chemin



a

Interpétrol tire la sonnette d’alarme



a

A quand le démarrage du barrage hydro-agricole de Kajeke ?



a

Agriculture : Vers la « redynamisation » cotonnière au Burundi



a

Muyinga: Un don de lapins accordé aux femmes pour soutenir l’économie familiale





Les plus populaires
Economie : Que devient le rendez-vous de la mairie sur la réouverture des marchés réhabilités ?,(popularité : 6 %)

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 5 %)

COMESA : le 20ème sommet quitte Bujumbura pour Lusaka en juillet 2018,(popularité : 4 %)

Ouverture solennelle des six marchés réhabilités en Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 3 %)

Rumonge/ Problème de conservation du Mukeke suite au délestage électrique,(popularité : 3 %)

Rumonge : L’huile de palme flambe,(popularité : 3 %)

Burundi-Finances : un budget de 1388 milliards pour l’année 2018,(popularité : 2 %)

REGIDESO :le marché des compteurs CashPower plein d’ irrégularités,(popularité : 2 %)

Un trou de 80 milliards de Fbu au compte du trésor en 2011, Parcem s’inquiète,(popularité : 2 %)