Désiré Niyondiko n’est plus




Par: Isanganiro , mardi 11 mars 2014  à 15 : 12 : 15
a

Nous avons le regret de vous annoncer que notre confrère Désiré Niyondiko, ancien journaliste du Studio Ijambo, mère de la Radio Isanganiro, est décédé dans l’avant-midi de ce mardi.

La famille des journalistes vient de perdre un membre qui incarnait la fierté du métier.

Après ses études universitaires à l’université du Burundi dans la faculté des Lettres et Sciences Humaines dans le Département d’Histoire, Désiré Niyondiko regagne Search For Common Ground au Studio Ijambo en 2002.

Journaliste intelligent, courageux et dynamique, il n’avait pas peur d’aborder des sujets brûlants dans son émission KUMUGARAGARO.

Il a été le premier coordinateur de l’émission Génération Grands Lacs, une émission conçue spécialement pour les jeunes du Rwanda, du Burundi et de la République Démocratique du Congo, ce qui l’a rendu célèbre dans ces trois pays.

Après quelques années d’expérience au Studio Ijambo, Désiré Niyondiko a été élu président de l’Association Ijambo, une association qui a créé la Radio Isanganiro où il animait l’émission interactive AHO IWANYU HAVUGWA AMAKI.

Désiré Niyondiko a également œuvré à IERENE où il coordonnait le projet pigistes. Il laisse derrière lui une femme et trois enfants.

Que Dieu ait son âme.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2749 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par NDUWAYO   ce  mardi 11 mars 2014   à 16 : 06 : 23

Que DIEU AIT SON ÂME.



Par Felicite Hatungimana   ce  mardi 11 mars 2014   à 16 : 15 : 15

Que la terre lui soit légère.

Toutes mes condoléances à la famille éprouvée ainsi qu’à la famille des journalistes.



Par Desire NISUBIRE   ce  mardi 11 mars 2014   à 17 : 06 : 09

Je suis vraiment choque par la mort de mon ami Desire, il y avait longtemps qu’on ne s’est pas vu, la ou je suis a l’etranger, c’est pour moi une nouvelle douloureuse que je partage avec tous ceux que nous etions ensemble avec lui au service militaire obligatoire (SMO), avec sa famille, et ses amis. Que Dieu ait son ame et protege sa descendance. DESIRE



Par Audace Machado   ce  mercredi 12 mars 2014   à 04 : 23 : 48

Je vous épargne des affaires internes quant à l’engagement de Désiré Niyondiko dans la vie des medias locaux. Mais je vous ajoute, par exemple que, un des rare, probablement unique spécialisé dans les Grands Lacs -et non seulement en théorie- dans le phénomène des rumeurs, fut “Gaciyubwenge.” Cet homme aura fait la responsabilité sociale, son principe que, tous les Lundi à 20h30, il échangeait avec qui pouvait appeler en direct à la radio Isanganiro et partager “L’information à laquelle les journalistes ne pouvaient avoir accès” = “Aho iwanyu havugwa amaki ?” (lire http://grandslacsafrique.unblog.fr/2014/03/12/heritage-de-desire-niyondiko/0



Par   ce  mercredi 12 mars 2014   à 06 : 03 : 07

n’ukwihangana cane



Par Eddy-Claude   ce  mercredi 12 mars 2014   à 12 : 46 : 19

Je reconnaitrai chaque jour en lui un de mes premiers artisans professionnels depuis le Studio Ijambo. Il m’a formé au Rwanda, en Rdc(Bukavu)comme au Burundi. La dernière formation subie avec lui et par lui via Eiren s’était déroulée à Cyangugu avec des jeunes journalistes de la sous région sur les aspects du journalisme sensible aux conflits ; un aspect à cette heure qui est très sensible,délicat chez nous au Burundi, on aura besoin de lui pour rappeler aux professionnels des Médias leur responsabilité sociale en matière de ce type de journalisme. Tant de souvenirs de lui, mais que dire...... s’il fallait arreter sa mort ! Prenons quand meme qu’il meurt en Homme.Mme Digne tu partages la douleur avec beaucoup.Soit courageuse !



Par Claver NDAYISHIMIYE   ce  mercredi 12 mars 2014   à 20 : 25 : 05

C’est une véritable perte.
je regrette,parce que c’était un homme méritant sa profession.
on se souvient aussi de ses bien-faits qui ont pu pénétrer dans les coutumes des Burundais.

Que le Seigneur DIEU
Reçoive son âme !

.abd
m
D



Par Claver NDAYISHIMIYE   ce  mercredi 12 mars 2014   à 20 : 28 : 43

C’est une véritable perte.
je regrette,parce que c’était un homme méritant sa profession.
on se souvient aussi de ses bien-faits qui ont pu pénétrer dans les coutumes des Burundais.

Que le Seigneur DIEU
Reçoive son âme !

.abd
m
D



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Musigati, les adeptes d’Eusébie boudent le vaccin contre la méningite



a

Santé : Plus d’une semaine de vaccination contre la Méningite



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Bubanza : La population est appelée à répondre à la semaine santé mère-enfant



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats





Les plus populaires
Musigati, les adeptes d’Eusébie boudent le vaccin contre la méningite,(popularité : 17 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 7 %)

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale ! ,(popularité : 4 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 3 %)

Abbé Ntabona Adrien : « Briller par la capacité et non par le sourire »,(popularité : 3 %)

Société : Une vie de rue, l’expérience pour Wenceslas !,(popularité : 3 %)

Le code de la sécurité routière n’existe pas encore au Burundi,(popularité : 3 %)

Burundi : Le post fondamental crée des ennuis........,(popularité : 3 %)

Burundi : Le Lycée Islamique de Rumonge dans le collimateur du Ministère de l’éducation,(popularité : 3 %)

Burundi : L’enseignement supérieur en difficultés,(popularité : 3 %)