Manassé, le député éternel combattant : MARTYR DE LA BONNE GOUVERNANCE, JE SUIS PRET




Par: , jeudi 6 octobre 2011  à 13 : 37 : 31
a

Né en 1957, en province de Bubanza dont il deviendra gouverneur en 2005, Manassé Nzobonimpa est aujourd’hui un des 9 députés du Burundi à la Communauté Est-Africaine. La nuit du 07 juin 2011, cet ancien Colonel de la rébellion FDD (Forces de Défense de la Démocratie) échappe de justesse, à Kampala la capitale ougandaise, à un attentat qu’il croit être orchestré par le pouvoir de Bujumbura. Pourquoi au juste : « Je suis pourchassé par le pouvoir pour les récentes révélations que j’ai faites en matière de malversation économique » .

Après 9 ans de vie au maquis, le combat n’est pas terminé pour le Colonel député. Il vient d’entamer une lutte pour la bonne gouvernance. Le CNDD-FDD, parti des Bagumyabanga, ne tardera pas de l’excommunier. Il a été radié du parti et de surcroît évincé du fauteuil de Secrétaire du Conseil des Sages, organe consultatif du parti. Quelle faute ? Il a dénoncé des ténors du parti, les accusant de détournement.

Niveau d’instruction, ce Colonel démobilisé a fait légèrement moins que le bac : « Les études, je n’en ai pas beaucoup, mais ce que j’ai appris me suffit dans la vie, voyez même les responsabilités que j’ai respectivement assumées » .

Sur le plan politique, Manassé est et reste Mugumyabanga. Bien qu’exclu, il n’en croit pas ses oreilles. Il a été chassé en violation de l’article 19 du Règlement d’Ordre Intérieur du parti : « Qui m’a exclu ? Ceux-là mêmes que je venais de dénoncer en vertu de l’article 19 de notre Règlement. Moindre suspect, dénoncer le cas, voilà sa substance » .

« Mes révélations ne sont pas du tout incendiaires »

Assis dans son fauteuil de député à Arusha en Tanzanie, Manassé Nzobonimpa n’est pas du tout inquiété pour sa sécurité. S’il a survécu au maquis, ce n’était pas par pitié de l’ennemi : « Des martyrs, il y en a toujours eu, Rwagasore pour l’Indépendance, Ndadaye pour la Démocratie. S’il faut un Martyr pour la Bonne gouvernance, je suis prêt » .

Si Manassé a exposé des dossiers de malversation et détournement, c’est après des enquêtes mûries, ce ne sont pas de simples chantages : « Je ne suis pas mineur, j’ai fait des enquêtes. J’ai parlé de 8 millions de dollars dépensés pour des armes non fonctionnelles, n’est-ce pas ce que le rapport de l’Inspection Générale de l’Etat a révélé ? J’ai parlé des 13 millions de dollars remboursés par l’Ouganda et détournés après, la Ministre des Finances, a-t-elle prouvé cette entrée dans le trésor public ? J’ai parlé de bien d’autres dossiers de détournement, comme les 18 millions de dollars destinés à l’intégration des démobilisés, qui a prouvé le contraire ? »

Vos révélations risquent d’inciter à la révolte, non ?

•Loin de là, mes révélations ne sont pas du tout incendiaires, il suffit que nous mettions ensemble avec ceux-là que j’ai dénoncés, ainsi que les responsables du parti pour que les responsabilités soient établies au grand jour.

Mais vous citez des noms de gens que vous taxez de voleurs alors qu’ils ne sont pas encore condamnés par la justice, la présomption d’innocence ne vous dit rien ?

•Allez voir à l’OLUCOME si vous croyez que je les accuse injustement. Ce sont ceux qui auraient dû être exclus qui m’ont exclu. Qu’ils viennent tous devant la justice, Manassé y compris et on verra qui est coupable, qui ne l’est pas. Ceux qui construisent des buildings de plusieurs milliards, qu’ils viennent prouver leur innocence en présentant l’origine de leur trésor, c’est tout !

Vous ne vous souciez pas de votre sécurité ?

•Pas du tout, j’ai passé 9 ans au maquis, ce n’était pas par pitié de l’ennemi. Je peux être assassiné aujourd’hui ou demain, mais je compte sur le Dieu de Daniel. Mon grand-père était né unique, mon père unique et moi-même unique ; mais voyez comment j’ai plus de dix enfants. Mon problème c’est l’impunité qui règne au pays. Les voleurs de la République ne sont pas du tout inquiétés.

Mais les prisons regorgent de voleurs, n’est-ce pas ?

•Ah ! Ces petits voleurs de mangues, d’ananas ou d’au plus 10 000 francs burundais ! Où sont les gros poissons qui accaparent des sommes faramineuses de plus de 5 ou 10 milliards ?

Espérez-vous qu’un jour vos rêves deviendront réalité en matière de Bonne Gouvernance ?

•Le Prince Louis Rwagasore s’est battu bec et ongle pour l’indépendance, il en a été martyr, fin de fin l’indépendance a été obtenue. Melchior Ndadaye et ses alliés se sont sacrifiés pour la Démocratie, fin de fin elle a été lancée. Aujourd’hui, s’il faut un martyr de la Bonne Gouvernance, je suis prêt : Moi Manassé et bien d’autres compatriotes, nous nous battrons pour la Bonne Gouvernance, « Good Governance » en Anglais, même si la vie en était le prix. Pour cette valeur, je suis prêt à me battre jusqu’à la dernière seconde de mon séjour sur cette terre.

Quel langage tenez-vous aujourd’hui en face du président du parti CNDD-FDD ?

•Je n’ai pas encore eu la chance de le rencontrer depuis mes récentes révélations. Mais si je devais le croiser un jour, je lui ferais deux recommandations : lire le contenu de l’hymne du parti et d’en faire une méditation, lire aussi les clauses du Congrès Constitutif du parti tenu à Gitega en 2004 et s’y conformer.

Si ceux que vous accusez aujourd’hui sont acquittés par la justice ; allez-vous leur demander pardon ?

•Attention, cela dépendra de quelle justice il s’agit. Dans tous les cas, la magistrature burundaise n’est pas indépendante. Regardez le procès Ndadaye, le procès Kassy Manlan, le procès Manirumva, et d’autres. Il nous faut dans notre pays une justice internationale




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2438 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message