Kirundo : séance de prière ponctuée de violences




Par: Isanganiro Dieudonné Nzeyimana , lundi 23 juin 2014  à 19 : 16 : 59
a

La séance de prière à l’église U.E.B (Union des Eglises Baptistes) de Nyakarama en commune Bugabira a été perturbée ce dimanche. Une partie des fidèles se sont introduits dans l’église, armes blanches à la main, pour saboter la prière.

Lors des échauffourées, deux personnes ont été blessées, bilan fourni par Consolate Nduwimana, Administrateur de la commune Bugabira.

Cette administrative regrette que des chrétiens vont jusqu’à se blesser en pleine prière. La police et l’administration sont intervenues pour rappeler ces fidèles à l’ordre et quatre présumés auteurs du désordre ont été arrêtés par la police.

Difficile à gérer, fait remarquer l’administrateur, sur la liste des personnes arrêtées figuraient aussi les deux blessées.

Une foule de gens sont allés au chef lieu de la commune pour exiger la libération des détenus. On les a relâchés, stratégie pour calmer les esprits de ces chrétiens très en colère, précise l’administrateur.

Conflit de leadership : Deux blocs opposés se disputent la direction de l’église

A l’origine du conflit, d’après des sources à Bugabira, la querelle autour de la gestion des richesses de l’église. Le pasteur qui animait la prière de ce dimanche est accusé de mauvaise gestion par une partie des fidèles.

Les fidèles qui ont saboté la prière du dimanche voudraient élire un pasteur capable de gérer en transparence le patrimoine de l’église. Les deux parties opposées, sur proposition des administratifs, ont accepté de résoudre leur différend par un dialogue. Le représentant légal de l’A.E.B est attendu à Kirundo ce lundi pour jouer la médiation. Coté administration, l’administrateur communal Nduwimana signale avoir privilégié la voie des conseils au lieu des emprisonnements des auteurs du désordre. Pour elle, des actes de violences sont indignes pour des chrétiens et surtout quand ils sont commis en pleine prière, et d’espérer que cela ne se reproduira plus dans sa commune.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

442 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par John Mahoro   ce  mercredi 25 juin 2014   à 16 : 15 : 46

Prions pour nos frères et soeurs Burundais pour que la paix du Christ soit avec eux car Jesus a dit que si ton "frere t’a offensé, il faut prier pour lui et si il ne change pas et sans repentance, il faut parler aux sages de l’eglise et si ca echoue, impliquer toute l’eglise. Nulle part, la violence est acceptable comme mode de resoudre les conflicts dans l’eglise.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent



a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins



a

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie



a

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui



a

Rumonge : les motards reprennent leur activité sous conditions



a

Santé : Grève au CNPK dit Chez Legentil



a

Des dégâts humains et matériels dans le Lac Tanganyika





Les plus populaires
Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent,(popularité : 71 %)

Des soldats burundais tués en Somali : L’armée burundaise demande plus de prudence vis-à-vis des informations de toile ,(popularité : 4 %)

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui,(popularité : 4 %)

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie ,(popularité : 4 %)

Une personne tuée dans une attaque visant le chantier des sœurs Oblates à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge,(popularité : 2 %)

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge,(popularité : 2 %)

La sécurité de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance ,(popularité : 2 %)

Bubanza : Une peur panique pousse les populations à vendre leurs biens,(popularité : 2 %)