Un incendie détruit deux kiosques au marché de Ngozi




Par: Désiré Nimubona , mercredi 25 juin 2014  à 14 : 15 : 08
a

Deux kiosques du marché central de Ngozi au chef lieu de la province de Ngozi viennent d’être décimés par un incendie qui serait lié à un court circuit, selon un correspondant de la Radio Isanganiro sur place à Ngozi.

Selon Apollinaire Muzagara, cet incendie s’est déclaré vers 13h 30 minutes quand deux kiosques contenants des habits ont pris feux en décimant tout ce qui se trouvait à l’intérieur.

Le feu a été vite maitrisé par les habitants des environs et surtout les commerçants qui ont éteint le feu avant même l’arrivée de la police, selon notre source.

Le correspondant de la Radio Isanganiro à Ngozi, qui était sur les lieux dit que le camion de la police est arrivé quelques minutes après que les commerçants et les policiers sur place avaient fini à éteindre les flammes.

« Pour le moment, le marché de Ngozi est encerclé par les policiers et certains agents de sécurité de ce même marché pour empêcher certaines gens à piller » nous dit Muzagara par téléphone.

Les incendies dans les marchés se multiplient ces derniers jours et les associations des commerçants déplorent le "non aboutissement des enquêtes" par la police sur les causes des incendies des marchés.

Selon Muzagara, citant des sources policières, les enquêtes seront lancées pour savoir l’origine de cet incendie.

Mais il souligne que des commerçants soupçonnent déjà un court circuit due à une surintensité du courant électrique.

Le weekend dernier, une partie du marché de Kinyinya, à Ruyigi, avait pris feu, détruisant ainsi au moins une dizaine de kiosques en planches.

Quelques jours au paravent, le marché de Bugenyuzi avait pris feu aussi, pour la deuxième fois en moins d’une année au moment où le marché de Kayanza venait aussi d’être complètement rasé par un incendie.

Au total 13 marchés ont été détruits par des incendies entre 2001 et 2014 selon le syndicat général des Commerçants SYGECO, qui demande des enquêtes et la prise de conscience des commerçants pour se prendre en charge eux même pour faire face à ces flammes d’origines inconnues.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

574 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 2 juillet 2014   à 12 : 08 : 47

JEWE SINIBAZA KO AMASOKO YOSHA YIKURIKIRANYA ATAWUTURIYE KANDI AKAMA ASHA MW IJORO RYO KUWA GATANDATU CANKE RYO KUWI IMANA, NIYABA ATAWUTURIRA TUZOBA TUKENEYE KUSENGA NUGUHINDURA INGENDO KURUTA UKWO TWAHORA KUKO IGIHUGU CACU KIZOBA CARINJIWEMWO IMIVUMO,BIBANDANIJE GURTYO NTITWITEGE UBUTUNZI BW IGIHUGU KUKO AMASOKO NIYONZIRA YA MBERE MU BANYAGIHUGU, INTWARO NI GERAGEZE YIGE INGENE AMASOKO YOKINGIGWA



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !





Les plus populaires
Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 47 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 16 %)

MUTAMBU : Trois personnes armées de fusils tuées et 4 fusils saisis,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

La 45ème promotion de l’ISCAM est crédible ,(popularité : 2 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 2 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 2 %)

Des soldats burundais tués en Somali : L’armée burundaise demande plus de prudence vis-à-vis des informations de toile ,(popularité : 2 %)