Muyinga : Des activités visant la fidélisation des démobilisés du CNDD-FDD en cours




Par: Isanganiro , vendredi 15 août 2014  à 10 : 18 : 03
a

Des anciens combattants originaires des sept communes de la province Muyinga se sont rencontrés en commune Gashoho de cette province dimanche soir. Depuis ce jour, durant la journée, environ 200 démobilisés fabriquent des briques.

D’après ces personnes en campement à l’école primaire Kinyami, un million de briques seront fabriquées en vue de contribuer à la construction des écoles ou centres de santé. Sous forme d’un camp de travail, ces démobilisés passent la nuit à cette même école.

Une formation idéologique est donnée également à ces démobilisés qui ont été invités à ces activités par le premier vice président du parti CNDD-FDD, M.Burikukiye Victor, un ancien colonel de l’armée burundaise qu’il a intégré en provenance de la branche armée du CNDD-FDD.

Une partie des démobilisés est inquiète

D’après des anciens membres de la FAB (forces armées burundaises : ancienne armée régulière), croisés au chef lieu de la province Muyinga, leur catégorie n’a pas été conviée à ce rassemblement de Gashoho. Ceux là croient être écartés dans cette activité intéressant les seuls militants du CNDD-FDD.

Coté parti FNL (Forces Nationales de Libération), le représentant des démobilisés de ce parti en commune Gashoho indique avoir été invité mais qu’il a boudé ce rendez-vous aux agendas non précis et où l’on travaillerait sans rien gagner. Même à l’intérieur du parti, quelques démobilisés affirment avoir refusé à prendre part à ces activités.

Les briques en cours de fabrication serviraient à construire un monument à Masanganzira (carrefour des provinces de Kirundo, Muyinga et Ngozi) en l’honneur des anciens combattants.

Des enjeux électoraux seraient également derrière cette activité. D’après des sources internes au parti au pouvoir, M.Burikukiye voudrait s’attirer la sympathie de ses anciens frères d’armes au maquis en cette période pré-électorale.

Ces démobilisés supposés être encadrés par le ministère de la défense nationale et des anciens combattants sont normalement abandonnés à eux-mêmes.

L’administration locale tranquillise

Marcie Rwazanyingata, administrateur de la commune Gashoho dit que ce camp de travail a été organisé par l’administration communale sur initiative des démobilisés de sa commune. « M. Burikukiye a participé à l’organisation de cette activité en tant que natif de la commune Gashoho », précise-t-elle.

A coté de la fabrication des briques, une formation sur la culture de la paix et le développement est également donnée à ces anciens combattants, une façon d’encadrer cette catégorie de la population, se félicite plutôt cette administrative.

Quant à la question de la manipulation politique de ces anciens combattants à des fins électoralistes, elle précise que les invitations ont été données indépendamment des appartenances politiques.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

469 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  samedi 16 août 2014   à 15 : 05 : 44

NAMA MVUGA KO VYABANANIYE GUTWARA,KO WUMVA VYATEGUWE NA COMMUNE NI KUKI BARIMWO ABA CNDD FDD GUSA KUKI ATAHAMAGARA ABO MWI COMMUNE BOSE.IKINDI MBEGA IVYO VYIBUTSO VYUKWO BAGIYE MWI SHAMBA BARIKO BARUBAKA MU GIHE BARI KU BUTEGETSI NUKUVUGA KO BARIKO BATWARIRA ABAHORA MWI SHAMBA GUSA,KUKO IGISODA CARACANGANYE NTIVYUMVIKANA INGENE BOSOBANURA BAKAKORA IBIRABA BAMWE BIBAGIYE ABANDI,MBEGA NIKUKI BINJIRA MU BIRABA UGWEGO GWA GISIRIKARE,ATARIBO BARUTWARA
NSAVYE MINISTRE DE LA DEFENSE,KO BENIVYO VYEREKEYE IGISODA IYO BITACIYE MURIYO MINISTERE ATWARA,KO YOBIKURIKIRANA KUKO BIRASHOBORA KUMUTERANYA NA BANYAGIHUGU



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 6 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 6 %)

Des passagers manquent des bus à la gare du Nord,(popularité : 6 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 6 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 6 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 5 %)

Les universités publiques ont fermé les portes,(popularité : 5 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 5 %)

Mwaro : La pression démographique, un défi à l’enseignement,(popularité : 5 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 5 %)