EAC : Un pied dedans, un pied dehors




Par: Aubin Niyonkuru , dimanche 14 septembre 2014  à 09 : 54 : 14
a

L’organisation Paroles et Actions pour le Réveil des Consciences et des Mentalités s’inquiète du processus d’intégration du Burundi dans la Communauté Est Africaine que la population ne semble pas profiter.

Au cours d’une conférence de presse de ce vendredi, le président de la Parcem a fait savoir qu’une intégration qui réussit permet aux citoyens d’en exploiter les acquis et les opportunités qui s’offrent, ce qui n’est pas le cas pour le Burundi.

« Le Burundi ne semble pas profiter des opportunités qu’offre son entrée au sein de la Communauté Est Africaine », a précisé Faustin Ndikumana.

Selon lui, les raisons qui militent pour cette position se retrouvent dans l’actuelle stratégie de l’intégration régionale, notamment l’insuffisance de l’appropriation nationale et la faiblesse des capacités institutionnelles.

Concernant l’insuffisance de l’appropriation, elle s’explique par le niveau élevé des décisions et protocoles régionaux qui ne sont pas encore pleinement intégrés dans les stratégies de développement national, selon le président de la Parcem qui cite lui aussi le document de stratégie d’intégration régionale.

Faustin Ndikumana souligne qu’il est impensable et regrettable de constater que 7 ans après, l’intégration du pays dans l’EAC, on continue de parler de la faible appropriation. « On dirait qu’on ne sait pas là où on va » ; a-t-il dit.

Il a rappelé que la récente suspension du Burundi de participer pour 6 mois dans certaines activités de la communauté prouve qu’il y a une intégration à 2 vitesses que les pays faibles comme le Burundi ne parviennent pas à suivre, pire encore aucun mécanisme de suivre régulièrement l’impact des étapes d’intégration régionale n’a été mis sur pied.

Le président de la Parcem déplore aussi la faible collaboration entre le Ministère de l’EAC et le secteur privé. « Le Ministère de l’EAC qui devrait être un coach (fournisseur d’informations pertinentes sur la communauté, les opportunités d’affaires et les risques), s’acquitte difficilement de cette tâche », a-t-il noté.

Faustin Ndikumana propose au Gouvernement de comprendre « absolument » les enjeux de l’intégration dans l’EAC et y mettre tout le paquet nécessaire pour réussir (moyens humains et matériels).

Le Burundi doit-il aussi, selon le président de la Parcem, entreprendre des réformes nécessaires en vue d’assainir son cadre macroéconomique, mettre en place un environnement propice des affaires afin d’attirer les investisseurs étrangers et stimuler le secteur privé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

738 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZIMANA   ce  mercredi 17 septembre 2014   à 17 : 54 : 51

IGIHUGU CACU CISHWE NI BINTU BITATU,UBUSHOBOZI BUKE, KUTAKUNDA IGIHUGU KWA BATEGETSI,KWIYEMERA MU MAKOSA NO KUTAHANUGWA
IVYO VYOSE BITAHAVUYE IKIHUGU CACU NTIKIZOTERA IMBERE,RABA INGENE TWARI TWARONSE AKARYO KEZA KOTUMA ABANA BACU BAHEJE AMASHULE BAGENDA MURI BIRYA BIHUGU UKWO ARI BITANU BAKARONKA AKZI BAKAVA KURI RYA RIGARA BAKASHOBORA KWIBESHAHO,NONE KWAKUTAGIRA ICO BANEZWE KWABO BATEGETSI IYO CHANCE TUZOYIHOMBA,ICO NOVUGA ABARUNDI NIBAVA HASI BAGATORA NEZA VYOSE BIZOHEZA BIHINDUKE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Intégration au sein de l’EAC moins palpable pour les Burundais



a

L’EALA refuse la requête du parlement burundais



a

Les rwandais empêchés de traverser kanyaru haut



a

BURUNDI/EAC : Climat malsain entre le Burundi et le secrétariat général



a

Kampala : Un burundais à la barbe étrange se fait arrêté en pleine messe



a

Margaret Zziwa destitué pour faute, abus de pouvoir



a

Le Président de la CADHP exhorte l’Afrique à plus d’engagement aux questions des droits de l’homme



a

Le Conseil interuniversitaire d’Afrique de l’Est met en place un plan pour la restructuration de l’enseignement supérieur



a

Arusha : Le chauffeur de Jean Bosco Butasi tué accidentellement



a

EAC : Le Burundi sous représenté





Les plus populaires
Intégration au sein de l’EAC moins palpable pour les Burundais,(popularité : 3 %)

CAE-Bilan 2012 : Première dame Présidente de l’Assemblée législative et Nouveau siège,(popularité : 1 %)

Arusha : Le chauffeur de Jean Bosco Butasi tué accidentellement ,(popularité : 1 %)

TMEA : Sept millions et demi pour promouvoir le commerce régional,(popularité : 1 %)

EAC : POUR UN CENTRE MÉDICO-LÉGAL RÉGIONAL EN UGANDA,(popularité : 1 %)

L’adhésion du Sud Soudan et de la Somalie à la Communauté de l’Afrique de l’Est nécessite plus de consultations,(popularité : 1 %)

Les patrons des commissions électorales de la CAE espèrent un scrutin pacifique au Kenya,(popularité : 1 %)

Plus de 1000 hautes sociétés d’énergie et de personnalités attendues à la Conférence est-africaine sur le Pétrole à Arusha le mois prochain.,(popularité : 1 %)

Une mère kényane nomme ses jumeaux "Obama" et "Romney",(popularité : 1 %)

Accord de financement de la société civile par Trade Mark East Africa de plus 125 milles $USD ,(popularité : 1 %)