Fondation Intahe : "Arusha n’a été que partage de postes’’




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 21 septembre 2014  à 12 : 21 : 30
a

« Au lieu de favoriser la promotion du droit à la vie, les accords d’Arusha se sont limités au partage du pouvoir », c’est le point de vue de la Fondation Intahe dans la célébration de la fête annuelle ce samedi à Bujumbura.

L’occasion aura été pour ladite fondation de déplorer la violation des droits humains commises à travers le pays et surtout du droit à la vie.

Cassien Simbare, le président de cette organisation qui fait de promotion des valeurs d’ubuntu son cheval de bataille dénoncé les assassinats de ces derniers jours notamment le triple assassinant des sœurs xaveriennes en commune de Kamenge il ya de cela deux semaines.

Pour lui, cet assassinat rappelle celui des sœurs de Kiremba au nord du Burundi dont les enquêtes n’ont jamais abouti et bien d’autres encore.

Selon Cassien Simbare, la question fondamentale pour le Burundi d’aujourd’hui et de demain reste le sens de l’Accord d’Arusha. Il estime que l’Accord d’Arusha s’est limité au partage des postes de responsabilités à travers le pays au lieu de promouvoir le droit à la vie comme s’était bien stipulé dans cette loi.

Selon lui, tous les acteurs politiques devraient se mettre ensemble pour réfléchir sur le sens du droit à la vie dans ce pays au lieu de dire que tout va bien dans tout le pays.

Cette fondation s’est également exprimée sur l’incarcération de Pierre Claver Mbonimpa qu’elle qualifie d’injuste et inexplicable.

La fondation Intahe est née en 2002 grâce à l’abbé Adrien Ntabona. Elle a pour ambition de faire renaître les valeurs de justice, d’équité, de cohabitation pacifique dans ce pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

417 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret





Les plus populaires
Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux,(popularité : 46 %)

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation",(popularité : 16 %)

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur,(popularité : 9 %)

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui,(popularité : 9 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 7 %)

Le comité central est gestionnaire de la crise de l’Uprona,(popularité : 5 %)

Martin Nduwimana désavoué par l’Uprona de la réhabilitation ,(popularité : 5 %)

La société civile appelle à une grève pacifique en restant dans les ménages,(popularité : 5 %)

Le forum permanent de dialogue politique, une succursale du parti CNDD FDD selon l’Uprona,(popularité : 5 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 5 %)