Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya




Par: Désiré Nimubona , mardi 17 janvier 2012  à 18 : 28 : 22
a

Les avocats de Hassan Ruvakuki, journaliste de la Radio Bonesha FM et correspondant de RFI, se montrent inquiets du récent transfert de leur client, de la prison de Ruyigi vers la prison de Muravya.

« Derrière ce transfert il y a une volonté de vouloir les déstabiliser, une volonté délibérée de faire du mal » a dénoncé Me Onésime Kabayabaya, l’un des deux avocats du journaliste dans une conférence de presse tenue ce matin à Bujumbura.

Selon Me Kabayabaya, nul ne sert à déplacer quelqu’un qu’on connaît malade vers un endroit pendant plusieurs fois si ce n’est que lui faire du mal.
« Hassan a passé plusieurs jours dans de mauvaises conditions d’incarcération, avant d’être transféré comme ses codétenus vers la maison de détention de Ruyigi, et là il vient d’y passer une semaine » souligne Me Kabayabaya.

Me Niyoyankana, de son coté, un autre avocat de la défense de Hassann Ruvakuki, le journaliste de Bonesha FM et de RFI/swahili a été objet, depuis son arrestation, des injustices et actes de non-respect des procédures judiciaires.

« Même lors de son arrestation, il a été enlevé car il a été arrêté par des gens inconnus sans aucune procédure » souligne Me Prosper Niyoyankana, ajoutant que ces transferts ne sont ni juridiquement, ni socialement fondés, suite à leur caractère de vouloir déstabiliser la tranquillité des détenus dans cette affaire, plus spécialement Hassan Ruvakuki.

Notons qu’Hassan Ruvakuki avait été transféré de la prison de police de Cankuzo, avant d’être transféré vers la prison de Ruyigi. Ce lundi, Hasan Ruvakuki, Baranderetse Methode et Ndereyimana Emmanuel ont été, respectivement transférés vers les prisons de Muramvya, et de Gitaga. Ils sont tous des 23, accusés par le ministère public de collaborer avec les groupes terroristes, après une attaque qui a eu lieu dans la province de Cankuzo (est) en Novembre dernier

Depuis son arrestation, fin novembre 2011, Ruvakuki a parcouru, tours à tours les cachots de la documentation nationale, le camp militaire de Mutukura, les cachots de la police de Cankuzo, la maison de détention de Ruyigi et en fin la prison de Muramvya, ce que son avocat Me Niyoyankana qualifie d’irrégularité, ajoutant que mêmes d’autres irrégularités seront observées dans ce procès.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

546 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Justice : Deux magistrats arrêtés pour « corruption »



a

La CNIDH satisfaite de la situation des droits de l’homme au Burundi



a

Tourisme : Des veilleurs non rémunérés au Parc National de Ruvubu



a

Burundi : Commerce ou école ; dilemme pour les enfants mineurs de la province de Gitega.



a

Burundi : L’hémicycle de Kigobe remplace 3 commissaires de la CVR



a

La CVR appelle au respect du récit des déposants



a

Burundi-Réconciliation : La CVR annonce ses résultats des dépositions en deux provinces



a

Suspension en cascade de certains médias par le CNC au Burundi



a

Rentrée judicaire : Les justiciables dans le viseur de la ministre Kanyana



a

Burundi : L’extraction des matériaux de construction ronge les rivières de Bujumbura





Les plus populaires
Justice : Deux magistrats arrêtés pour « corruption »,(popularité : 51 %)

Burundi : L’extraction des matériaux de construction ronge les rivières de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Ils sont interdits d’aller en Europe,(popularité : 4 %)

Bubanza : la justice marche au ralenti pendant les vacances judiciaires ,(popularité : 4 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 4 %)

Rumonge : Un journaliste de la Bonesha FM menacé par des inconnus ,(popularité : 4 %)

Divergences de vue sur la vie du président de l’OLUCOME qui serait en danger ,(popularité : 4 %)

Criminalité : L’opposition salut l’incarcération de deux agents de la police et du SNR,(popularité : 4 %)

Rumonge : L’Aprodh dénonce la torture des détenus arrêtés à Kabarore et Bukinanyana,(popularité : 4 %)

Me Baribonekeza Jean Baptiste à la tête de la CNIDH ,(popularité : 4 %)