Encore une attaque armée à Cibitoke




Par: Isanganiro , mercredi 31 décembre 2014  à 10 : 35 : 52
a

Les collines de Mahande, Rwesero, Nyabubuye et Bambo en commune Murwi de la province de Cibitoke ont été la cible d’une attaque armée par des assaillants estimés à plus de 200 hommes. les rebelles voulaient regagner la foret de la Kibira en provenance de la République Démocratique du Congo.

Des sources militaires sur terrain font état de 17 assaillants et quatre militaires tués lors de ces combats qui ont éclaté dès le matin de ce mardi. Deux militaires de l’armée burundaise ont été blessés tandis que quatre fusils de type kalachnikov et une lance-requête ont saisis au cours de ces affrontements. Un civil malade mental a également été tué par balle. Ce bilan est relevé par nos reporters envoyés sur terrain, l`armée burundaise n`a pas encore précise sa position par rapport à cette attaque qui a provoqué le départ en masse de la population vers le chef lieu de cette commune.

Des informations disent que ces assaillants qui seraient des FNLs d’Aloys Nzabampema, basés à l’est de la RDC, sont tombés dans une embuscade militaire alors qu’ils essayaient de regagner la Kibira en passant par la commune Bukinanyana de la province de Cibitoke.

Contacté par téléphone, Felix Ntahonkuriye, porte-parole de Nzabampeba nie la responsabilité de cette attaque. " Si nous menons une quelconque attaque, nous la revendiquons. Ce n’est pas nous qui avons mené l’attaque à Cibitoke".

Les habitants de ces collines attaquées ont passé toute la nuit au chef-lieu de la commune Murwi ; des coups de feu étaient toujours entendus jusqu’au matin de ce mercredi.

Dans l’entre-temps, des coups de feu ont été entendus à l’est de la RDC frontalier avec la commune de Gihanga en province de Bubanza. Des informations en provenance des forces de l’ordre disent qu’elles étaient dans la poursuite des assaillants qui ont attaqué la commune de Murwi.

Le porte-parole de la Force de Défense Nationale, le Colonel Gaspard Baratuza, n’a pas toujours fait de commentaire sur cette attaque.

Cette commune de Murwi avait été la cible d’une attaque similaire au milieu de l’année 2013, attaque qui avait coûté la vie à 21 assaillants tués.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2681 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye



a

Ngozi : Un bilan lourd suite à un accident de roulage à Gashikanwa



a

Kizuka : Des jeunes du Cndd-Fdd passent à tabacs une militante de la coalition Amizero y’Abarundi la nuit



a

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent



a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins



a

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie



a

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui





Les plus populaires
Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge,(popularité : 3 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 3 %)

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye,(popularité : 3 %)

Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

Cinquantenaire : Pierre Nkurunziza fait des éloges à l’armée nationale ,(popularité : 2 %)

Le Général Adolphe Nshimirimana tué,(popularité : 2 %)

Le climat est tendu à la prison centrale de Gitega ,(popularité : 2 %)

Muyinga : Un papa brule son fils,(popularité : 2 %)

Attaque rebelle : 31 rebelles tués et 170 capturés,(popularité : 2 %)