Après N. John, Mkombozi aussi sous menace




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 6 janvier 2015  à 16 : 31 : 44
a

Les musiciens engagés sont de plus en plus indexés du fait des messages contenus dans leurs musiques depuis quelques temps. Après Jean Plié Viateur Ndagijimana dit N. John Mélodica, lauréat de la compétition Isanganiro awards 4e édition avec sa chanson « Ndasavye Ijambo », c’est le tour de Thomas Nzeyimana connu sous le nom de Mkombozi Hasta la victoria siempre, qui est visé avec son nouveau morceau « Nzeyimana ». « Cela est du à une mauvaise interprétation de leurs œuvres », selon le président de l’amical des musiciens Bruno Simbavimbere.

Mkombozi fait savoir qu’il a été empêché par un policier de jouer le morceau « Nzeyimana », sorti il y a 2 semaines, le jour du nouvel an à Muyinga. « Au court d’un concert ce chef de poste m’a menacé d’arrêter le show si une fois je chantais le morceau « Nzeyimana ». J’ai été obligé de ne pas le jouer, a-t-il dit.

Mkombozi a aussi rappelé que certaines radios se sont refusées de diffuser cette chanson. Il indique également qu’il reçu un appel téléphonique de quelqu’un qui se faisait passer pour un porteur d’un message venant d’en haut ( ivuye hejuru ) qui lui demandait de ne plus produire ce genre de chanson.

A coté de Mkombozi, le chanteur N. John serait lui en cavale. Depuis qu’un monument ait été construit dans sa province natale de Karusi en son honneur pour avoir remporté la compétition d’Isanganiro awards, N. John a été convoqué à maintes reprises par les services de renseignements dans la même province. D’abord il a été interpellé pour expliciter le message contenu dans la chanson « Ndasavye ijambo », ensuite pour se justifier sur sa tenue qui marque souvent les couleurs du drapeau national (rouge, vert et blanc).

L’autre groupe qui a fait objet de menaces ces derniers jours est celui de Lion story. Celui-ci a été empêché de faire des concerts, ou dans d’autres cas, leurs concerts ont été suspendus par la police. Certains des membres de ce groupe ont même fait objet de menaces de mort.

L’amical des musiciens du Burundi encourage plutôt ces artistes. « Nous voulons des musiciens qui travaillent, qui donnent des messages appréciés quelque soit les conditions ».

Aux responsables des actes d’intimidation, Bruno Simbavimbere leur demande d’arrêter cette pratique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2613 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Ndikumana Roger   ce  mercredi 7 janvier 2015   à 10 : 40 : 53

Go on young man, ahubwo bariko baragukorera publicité.
A des miliers de kilomètres,maze gusoma cet article nca nandika muri Google :"musique burundaise:nzeyimana" et je viens d’écouter ta chanson pour la première fois.
Sintahura ico baguhora, kuko uvuga kuri bose kandi le message est bon.
Basabe pour qu’ils éditent ta chanson twumve ce qu’ils nous proposent par rapport à ton message original.Right !



Par IndignE   ce  mercredi 7 janvier 2015   à 17 : 03 : 17

Lion story joue de la politique et par consequent doit etre traite comme tel. En politique il n y a pas de faible ni de poltron.
Par contre les deux autres musiciens ils ne font que l’art ; celui la n’a pas de limite et doit ne rester que de l’art. L’art comme l’artiste sont a proteger.
John et Mkombozi sont a proteger et a reabiliter.
Si Willy Nyamitwe ou un des conseiller du president lit ceci qu’il fasse quelque chose pour que ces deux apparaissent au moins une fois au cote de SEBARUNDI meme sans prononcer quoi que ce soit. L’image suffirait pour qu’ils soient respectes a travers le pays.
Et puis ce qui se serait passe a Muyinga ne reflete pas necessairement l’image de tout le pays car Nze Yi Mana se joue un peut partout a Bujumbura. N’oublions pas aussi les realites du pays ou certains par ignorence se prennent eux meme pour la loi.



Par   ce  vendredi 9 janvier 2015   à 19 : 57 : 57

bite ?muraturyohera



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Liliane Nshimirimana rejoint le bureau exécutif de l’AIPSA



a

Miss Burundi : la couronne à quel prix ?



a

PSG - REAL : Une finale avant la lettre



a

Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs



a

Victoires prévisibles d’Olympique Stars et Lydia Lydic, rassurent les entraineurs



a

Journée internationale du sport féminin inconnue au Burundi



a

Burundi : Ikoh , une maison de production au service de la musique burundaise



a

Harambe Stars du Kenya sacrés champions de la 39ème édition de la CECAFA



a

Muyinga : Toute une famille passionnée d’athlétisme



a

Burundi : L’équipe nationale de football se prépare pour le tournoi la CECAFA senior Challenge





Les plus populaires
Victoires prévisibles d’Olympique Stars et Lydia Lydic, rassurent les entraineurs ,(popularité : 4 %)

Primus Ligue : phase retour prévue ce samedi et dimanche,(popularité : 3 %)

Liliane Nshimirimana rejoint le bureau exécutif de l’AIPSA,(popularité : 3 %)

Vestine, 6ème lauréat d’ Isanganiro Awards ,(popularité : 3 %)

CECAFA 2015 : Les Intamba mu rugamba dans le groupe B ,(popularité : 3 %)

Les études influencent la carrière d’un musicien,(popularité : 3 %)

Le stade de Gitega va rouvrir ses portes dans 2 semaines,(popularité : 3 %)

16 ans après Atlanta, le Burundi vise une deuxième médaille à Londres,(popularité : 3 %)

25 joueurs Burundais présélectionnés pour le match de Harare,(popularité : 3 %)

Rio 2016 : Une médaille d’argent rentre à Bujumbura sur 800m,(popularité : 3 %)