Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais




Par: Dieudonné Nzeyimana , vendredi 6 mars 2015  à 06 : 13 : 34
a

L’ambassadeur des Etats Unis au Burundi, Mme Dawn Liberi, a visité jeudi, le camp de réfugiés congolais de Musasa en commune Kiremba, province Ngozi (nord du Burundi) pour se rendre compte de la manière dont les activités d’assistance aux réfugiés se déroulent dans ledit camp qui regroupe plus de 6900 réfugiés, a-t-on constaté sur place.

« Je suis très satisfaite de la façon dont le travail s’accomplit », a-t-elle déclaré.

Invitée à commenter les conditions de vie de ces réfugiés, l’ambassadeur Liberi les a qualifiées « d’excellente » avant de féliciter tous les partenaires dont le gouvernement du Burundi, le HCR (Haut-Commissariat pour les Réfugiés) et le PAM (Programme Alimentaire Mondial).

L’ambassadeur a participé à la foire mensuelle basée sur le principe de bons d’alimentation au sein du camp, discuté avec des réfugiés, notamment sur la qualité et la diversité des produits alimentaires vendues durant cette foire.

Dawn Liberi a aussi fait un tour dans des maisons de réfugiés, visité la bibliothèque du camp où elle a offert un don de livres aux enfants.

En 2014, a-t-elle précisé, le gouvernement américain a donné une enveloppe de dix millions d’euros pour soutenir le programme de santé dans les camps de réfugiés du Burundi.

La réinstallation des réfugiés, une fierté pour les Américains

Le gouvernement américain aide très substantiellement dans la réinstallation des réfugiés dans plusieurs pays, y compris les Etats Unis d’Amérique, révélation de l’ambassadeur des Etats-Unis au Burundi. De 2012 à 2017, on compte réinstaller dix mille réfugiés se trouvant au Burundi dans plusieurs pays y compris les Etats-Unis, a-t-elle encore précisé. C’est la fierté pour le peuple américain d’accueillir des réinstallés dans ce pays dit melting pot d’après le même diplomate, soulignant que chaque année le gouvernement américain accueille 200.000 réfugiés venus de par le monde. Selon le HCR, environ 19.000 cas de demandeurs de réinstallations ont été jugés éligibles sur un total d’environ 45000 réfugiés enregistrés au Burundi depuis 2005.

Ces réfugiés congolais hébergés au Burundi sont principalement originaires des provinces du Sud Kivu et de Katanga. Ils ne veulent pas retourner au Congo mais plutôt être réinstallés dans d’autres pays comme le Canada, la Norvège, le Royaume Uni, la Belgique, les USA…..Ainsi, malgré la promesse des Américains de réinstaller une dizaine de milliers, ces congolais jugent insuffisant le nombre de dossiers acceptés, l’ambassadeur précise que le département d’Etat américain a des critères de sélection bien définis. Une source du HCR indique qu’on privilégie ceux qui ont été enregistrés avant 2005. A la question de savoir si certaines minorités comme les Banyamulenge ne sont pas les grands bénéficiaires de ces réinstallations, la même source déclare que parmi les critères, aucun ne fait référence aux ethnies.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2860 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par lusombo michel   ce  mardi 3 novembre 2015   à 09 : 23 : 57

suis refugie de 2011,je souheterais ainsi reinstalle ;quand dites-vous de ma situation ?



Par bwema   ce  jeudi 19 novembre 2015   à 19 : 48 : 47

il faut que les refugier albinos aider cest type des reffgier et non oux banyamulenge il sont des congolais comme dautre



Par WATANGA CADEAU   ce  dimanche 15 mai 2016   à 04 : 24 : 07

JE SUIS UN REFUGIE CONGOLAIS VIVANT DANS LE CAMP DE KAVUMU,JE VEUX ETRE REINSTALLE DANS UN AUTRE PAYS OU JE ME SENS LIBRE,ICI AU CAMP MA EST EN DANGER S’IL VOUS PLAIT AIDEZ-MOI,AU SECOURS ! AU SECOURS !



Par WILONDJA MBOKO   ce  mardi 19 juillet 2016   à 17 : 31 : 03

MIMI WANANIFATILIYA SANA APA NILIPO KAVUMU JE’ MBONA MUNANIWEKA KARIBU NAKWETU SUD KIVU ? NAITWA WILONDJA MBOKO NIKIWA NAMKEWA NGU KATEMBO TUNZA LAKINI TAYARI YEYE AMESHAKIMBILIA TANZANIA



Par Nguala Pambu Chris   ce  dimanche 9 juillet 2017   à 17 : 36 : 48

je suis de nationalité congolaise(Rep.Démocratique du Congo)venu en refuge en République Sud africaine depuis 2002,référence : file number:BRA/002737/02,depuis lors je n’ai jamais obtenu le statut de réfugié, le comble pas plus tard en 2015,mon permis temporaire m’avait été retiré et par conséquent le droit de quitter sur papier m’avait été notifié, depuis lors je vis dans une insécurité de peur d’ être appréhendé et être rapatrié avec le climat politique qui a plonge mon pays dans un chaos total sans toutes fois perdre de vue l’occupation des armées étrangères et toutes ces milices armées qui mettent en péril la survie de nombreuses familles déjà soldées par le pouvoir machiavélique en place depuis 2001,remarié à la personne de Geneviève Mbashile Ndjate,référence : file number PTACOG000050816,une année avant ma notification officielle de quitter le pays,mon épouse quoique qualifiée en sciences infirmières n’a pas le droit de travail et même a maintes reprises on lui a refusé le renouvellement de son permis temporaire donc elle aussi se retrouve sans document valable d’où notre vie de clandestinité, en bref sans emplois et ressources ,pouvez vous réalisé quelle genre de vie sommes nous entrain de mener dans ce pays dit démocratique .Nous implorons votre sens d’humanisme afin de voler à notre secours. mon épousé et moi vivons un cauchemar dans ce pays,a l’ impossible dit on nul n’est tenu.Au secours, nous sollicitons une demande de reinstallation aussitôt que possible, coeurs en délire.



Par samba   ce  mardi 12 septembre 2017   à 14 : 50 : 55

je suis une refugiee congolaise,je viens vous sollicitez votre aide pour ma petite soeur qui presente une cardiopathie congenitale dont l’operation est impossible ici sof en Europe,veuillez nous venir en aide svp



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rumonge : Un vendredi dédié à l’enseignant



a

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance



a

IGIRUBUNTU Thierry de retour chez lui



a

Deux syndicats du personnel soignant menacent d’entamer un mouvement de grève dans 14jours



a

Treize associations et coopératives : une solution urbaine pour les ordures dans les quartiers



a

Six personnes d’une même famille tuées à Karusi



a

Lycée Municipal de Gikungu : Quand dira-t-on demain ?



a

Les habitants de Kiyange vivent dans des conditions déplorables et demandent d’être assistés.



a

La toux, pas un seul signe de la tuberculose



a

Musée Vivant , site intéressant au Burundi mais moins enrichi





Les plus populaires
Rumonge : Un vendredi dédié à l’enseignant ,(popularité : 22 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 15 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 5 %)

Il faut s’ouvrir au monde extérieur pour combattre le chômage,(popularité : 4 %)

Euphrasie Barute, « persona non grata »,(popularité : 4 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 4 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 4 %)

Cibitoke : les syndicats des enseignants contre les contributions obligatoires ,(popularité : 4 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 4 %)

Cotonou : Des opportunités pour des étudiants burundais ,(popularité : 3 %)