Du matériel militaire volé par des inconnus au camp militaire de Nyanza- Lac




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 15 avril 2015  à 21 : 12 : 17
a

Le ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants a reporté sine die ce mercredi sa visite au camp de Nyanza Lac dans la province de Makamba. Le porte-parole de ce ministère Colonel Gaspard Baratuza qui confirme cette information ne précise pas que cette tournée ne serait liée à une tension qui existe dans ce camp depuis la nuit de dimanche à lundi et qui diviserait les militaires.

Plus d’une centaine de personnes étrangères au camp ont réussi à entrer dans le camp pour voler notamment les uniformes militaires et regagner d’où elles étaient venues en toute quiétude comme le confirme les sources sur places.

Des personnes se sont en effet frayées un passage dans des champs de haricot et de riz à partir de la rivière Rwaba jusqu’à la clôture du camp Nyanza- Lac, sur une distance de plus d’un km. Sur cette distance, un chemin ils ont créé à l’intérieur des cultures de haricot et de riz aujourd’hui endommagés.

Il se voit au regard de cette distance que ces personnes s’étaient déplacées en colonne par un comme l’on dit dans le jargon militaire. « Voyez combien ils ont endommagé mes cultures. Nous ne doutons pas qu’elles étaient estimées à plus d’une centaine », a dit une femme propriétaire du jardin rencontrée sur place visiblement prise de panique.

Loin de ces champs de haricot et de riz à près de 5 mètres de la clôture de ce camp, 2 espaces ont été aménagés. C’est comme si plusieurs vaches se sont reposés dans cet endroit pendant quelques minutes.

Les herbes ont formé un endroit propice où plus d’une centaine peuvent facilement s’asseoir. Les militaires comme par ailleurs les civils n’en reviennent pas : ces personnes étrangères se sont dirigées dans le camp militaire en passant par le magasin d’armement.

4 uniformes militaires saisis

Ces hommes seraient de la République Démocratique du Congo à bord des bateaux de pêche selon nos sources. Bientôt 4 jours après l’incident, personne ne connait exactement le bilan des biens militaires volés et la localité dans laquelle se sont dirigés ces hommes.

Le matin de lundi, les propriétaires de jardins ont arrêté une personne inconnue dans la localité aux environs avec un sachet qui contenait 4 tenus militaires à la main.

Arrivée devant le commandant du camp, cette personne a été ensuite libérée selon les sources sur place à Nyanza Lac. L’indignation est grande parmi ces personnes qui jettent le tort sur le Commandant du Camp qui a envoyé les militaires au sport au lieu de les laisser poursuivre ces personnes qui avaient franchi les enceintes du camp avant de s’évader.

Le Major Désiré Ndayisenga, commandant du camp Nyanza-Lac, est la cible de toutes les critiques de la part de certains militaires et civils de la localité. Des résidents qui se sont exprimés sous couvert d’anonymat disent qu’il est en contact régulier avec l’ancien patron du Service National des Renseignements, le Général Adolphe Nshimirimana. Ce dernier fréquenterait les zones depuis plus d’un mois en catimini.

Contacté à ce sujet, le Major Désiré Ndayisenga, commandant du camp Nyanza-Lac qualifie de rumeur sans fondement les propos de la population de Nyanza Lac. Il souligne qu’il n’a aucun lien avec l’ancien patron du Service National des Renseignements. Tout en confirmant des personnes étrangères ont été de passage aux environs de ce camp militaire dans la nuit de dimanche à lundi , le Major Désiré Ndayisenga, estime que la distribution d’armes à certains civils et la tension qui règne entre les militaires du Nyanza – Lac n’est que la résultante d’une fièvre électorale prévalant en général au pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

8627 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Yohani   ce  jeudi 16 avril 2015   à 02 : 10 : 29

Un instant ! Ce commandant nous prend pour des idiots. D’abord, comment peut-on s’introduire dans un camp et voler du matériel militaire ? La garde était ou ? Qui avait la clé du magasin ?
Ensuite, comment se fait-il que, contrastant les dégâts le lendemain, une alerte n’est pas lancée pour sinon poursuivre les voleurs, du moins chercher d’éventuels complices ?
Enfin, est-ce dans son rôle de commandant de camp de "qualifier" la perception voire les observations de la population ? Confusion de genres ici.

Gaciyubwenge a du pain sur la planche.



Par Denis   ce  jeudi 16 avril 2015   à 07 : 38 : 48

Voler dans un camp militaire !!!! qui trompe qui ? il faut assumer que le matériel militaire serait vendu ou distribué par ce commandant



Par Didier Kirungurira   ce  jeudi 16 avril 2015   à 15 : 45 : 05

Ntacoroshe difficile voire impossible de comprendre ce qui se dit sur le vol du matériel militaire, ivyo bintu uyo mu commandant y-isiguza ntibigira umutwe n-amaguru.Ivyashitse i nyanza- lac ntahandi biraba kwisi atari mu Burundi.kubera iki barungitse abasoda muri sport kandi batewe ?N-est -ce pas une facon de permettre l-ennemis de s-enfouir ? Igisoda gisigaye gitwarwa n-IMBONERAKURE, Adolphe nawe yarabaye l- homme de tous les dossiers car il tue qui il veut , quand il veut sans etre inquité par la justice.Nohanura GACIYUBWENGE gutanga imihoho kuko amategeko atatangwa mugisoda ava ahandi.Ubu hari commendement parallele mu gisoda.Adolphe a reussi a équipé ses troupes eparpillé dans tout le pays et attend le coup de siffle pour en finir avec ceux qui sont contre le 3e mandant de NKURUNZIZA. Bino bintu bishobora kuzana ikibazo gikomeye mu karere, kuko izo tenue zishobora kuba zashiriwe aba FDRL kugira baze biyoweranye niyo baza gukora ishano mu gihugu nkuko babikoze iwabo.SVP chasser ADOLPHE dans le sud du pays, ntagihugu camutumye kuja kugira sensibilisation hariya kandi ntari hejuru yamategeko



Par Nzeyimana   ce  jeudi 16 avril 2015   à 22 : 10 : 15

Ce sont les interahamwe en connivence avec Adolphe et Nkurunziza.



Par   ce  vendredi 17 avril 2015   à 00 : 35 : 52

Vaut mieux parler de distribution et non de vol !Comment peut-parvenir à voler dans un camp militaire ?"Le ridicule ne tue pas !!!"On en aura assez vu et qui vivra verra !!!



Par   ce  lundi 20 avril 2015   à 19 : 03 : 17

Normalement le Commandant du camp devrait être pendu sur la place publique et le Ministre de Gaciyubwenge devrait démissionner. En fait, on n’a plus de dirigeant tout simplement. Nkurunziza biranse ko aringiza aya mezi atatu yari ashigaje.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye



a

Ngozi : Un bilan lourd suite à un accident de roulage à Gashikanwa



a

Kizuka : Des jeunes du Cndd-Fdd passent à tabacs une militante de la coalition Amizero y’Abarundi la nuit



a

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent



a

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge



a

Médias : Le journal Iwacu contraint de suspendre sa rubrique commentaire



a

Le correspondant du journal IWACU dans le sud du Burundi interdit de couvrir une réunion des partis politiques à Rumonge



a

Bururi : Le gouverneur interdit le sport en masse avec gourdins



a

Le gouvernement burundais trouve non fondés les motifs de refoulement des adeptes d’Eusebie



a

Le troupeau d’Eusebie regagne le pays natal malgré lui





Les plus populaires
Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 4 %)

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye,(popularité : 3 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 3 %)

Cibitoke : Un démobilisé rwandais aux mains des Services National burundais de Renseignement,(popularité : 3 %)

Mwaro : Un incendie détruit le marché de Nyakararo,(popularité : 3 %)

Cinq Radios se coalisent contre l’insécurité galopante au Burundi,(popularité : 2 %)

Sinunguruza demande aux corps de sécurité de doubler de vigilance aux Al Shebab ,(popularité : 2 %)

Un étudiant burundais en coma depuis mi-avril suite aux coups et blessures infligés par de jeunes indiens ,(popularité : 2 %)

Le M23 pourrait se retirer de Goma et de Saké,(popularité : 2 %)

Bwiza : une nuit meurtriere,(popularité : 2 %)