Désolé ! Le procureur général n’a aucun droit de décider sur le studio de l’ABR




Par: Isanganiro , lundi 15 juin 2015  à 15 : 43 : 04
a

Le procureur général s’est trompé en autorisant aux journalistes qui lui plaisent l’ouverture du Studio de l’ABR hébergé dans les locaux de la Maison de la Presse. Dans sa correspondance du 10 juin, Valentin Bagorikunda avait levé la fermeture du studio de l’ABR, mais niant tout accès aux radios et journalistes de Bonesha, RPA, Télé-Renaissance, Isanganiro et Humuriza FM. 

Par cette mesure, les seuls autorisés sont ces radios proches du pouvoir /parti au pouvoir, une volonté manifeste d’écraser la liberté de la presse au Burundi.

Les autorités de la Maison de la Presse n’ont pas voulu se faire piéger par le procureur.

"Nous profitons de l’occasion pour pour vous informer que le STUDIO est une propriété de l’ABR, et non de la Maison de la Presse, et récemment, le Studio CERA de l’Association Burundaise des Radiodiffuseurs", peut-on lire dans une correspondance lui adressée par Denise Mugugu, Présidente de la Maison de la Presse du Burundi, ce 12 juin 2015.

Lire ces corespondances :

1. Lettre du procureur général pour l’ouverture du studio

Word - 292.5 ko

2. Réaction de la Présidente de la Maison de la Presse du Burundi

Word - 326 ko



Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1043 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU





Les plus populaires
En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 58 %)

L’EPU : le Burundi se garde de mettre en applications 39 recommandations ,(popularité : 4 %)

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika,(popularité : 3 %)

Muyinga : deux présumés auteurs d’assassinats acquittés ,(popularité : 3 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 2 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 2 %)

Les femmes juristes s’intéressent aux veuves,(popularité : 2 %)

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 2 %)

Le président de l’ADC-Ikibiri écouté par la justice ,(popularité : 2 %)

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi ,(popularité : 2 %)