Vers la reprise des cours dans les universités privées


Après l’université publique, c’est le tour des universités privées à reprendre les cours. Ce lundi, plusieurs de ces universités à Bujumbura avaient ouvert les portes.



Par: Isanganiro , lundi 27 juillet 2015  à 20 : 17 : 48
a

Les étudiants des universités privées ont regagné les auditoires ce lundi. Ils rejoignent les étudiants de l’université publique.

Vers 10 heures, les étudiants de l’université lumière de Bujumbura, campus Mutanga nord étaient dans la cour de récréation. Ils venaient de suivre les cours de certains des professeurs qui s’étaient présentés.

Certains des étudiants ont dit que les cours ont effectivement eu lieu normalement. Les absences étaient, selon lui nombreuses certes mais nous espérons que les effectifs vont aller croissant. Quant au programme des cours, « l’horaire des cours a été respecté », a-t-il souligné.

Là encore, nous avons vu les professeurs et les responsables de cette université dans les bureaux. Ils se parlaient pour faire avancer les projets dans cet établissement. Après 3 mois d’interruption des cours suite à la polémique autour du 3ème mandat de Pierre Nkurunziza.

A moins d’un km de là, l’institut supérieur de santé public avait ouvert les portes. Les étudiants étaient en train de suivre les cours. D’autres étaient devant les bureaux pour régulariser les affaires financières dans cet établissement.

A Kinindo, le campus Kinindo les cours se dispensaient normalement. Certains étudiants étaient à l’extérieur des auditoires au moment où d’autres se parlaient en aparté pour juste tuer le temps.

L’Université Espoir d’Afrique était aussi vers 11 heures de l’avant midi entrain de fonctionner.

Globalement, les cours se déroulent timidement. Nous avons cherché le directeur académique de l’Université Lumière mais sans succès.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

852 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Les commerçants de Buterere réclament « un marché public »



a

Bujumbura : Une partie de Ngagara appelle au secours



a

Bubanza : Les femmes réclament une sensibilisation sur l’égalité de genre



a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme





Les plus populaires
Bujumbura : Une partie de Ngagara appelle au secours ,(popularité : 32 %)

Burundi : Les commerçants de Buterere réclament « un marché public »,(popularité : 12 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 7 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 6 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 6 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 6 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 6 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

PSG : Les agents crient à l’injustice,(popularité : 6 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)