Le ministre de la sécurité publique promet de ramener la sécurité en moins de 2 mois


La promesse du Président de la république lors de son investiture du 20 août 2015 d’en finir avec les fauteurs de troubles endéans 2 mois n’a pas changé grand-chose sur terrain, surtout dans la capitale Bujumbura. Sûr de ses moyens tant matériels qu’humains, le ministre de la sécurité se donne moins de temps pour y arriver.



Par: Isanganiro , mercredi 2 septembre 2015  à 13 : 22 : 32
a

L’heure est à l’organisation. Le Commissaire Principale Chef Alain Guillaume Bunyoni a rencontré ce mardi, en zone Ngagara, les officiers de police de la région Ouest - cette région regroupe les provinces Bujumbura mairie, Bujumbura rurale, Bubanza et Cibitoke – pour leur donner des instructions par rapport au pari du président Pierre NKURUNZIZA de ramener la paix et la sécurité dans le pays dans une période de deux mois.

Au terme de cette rencontre, le ministre de la sécurité publique a indiqué à la presse qu’il a lancé un appel à ses collaborateurs d’organiser des activités pour répondre positivement et amener des résultats concrets sur le pari du président de refaire, très bientôt, jouir à la population les dividendes de la paix et de la sécurité.

« Nous nous sommes organisés en conséquence pour qu’en moins de 2mois nous soyons à mesure de montrer à la population le pas franchi : la stabilité, la sécurité et la paix dans tout le pays », a souligné le Commissaire Principale Chef Alain Guillaume Bunyoni.

La période trouble dans le pays a commencé au lendemain de la candidature de Pierre NKURUZIZA à un autre mandat en fin avril dernier. Depuis, les burundais pleurent presque quotidiennement les leurs qui sont tués par les parties en conflit. Il y a peu, les organisations non gouvernementales dont APRODH faisaient état d’une centaine de tués, des centaines de blessés, plus d’un millier d’arrestations et plus de cent milles refugiés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

924 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La destruction par des inconnus d’une cabane de vente des bananes à Mubimbi suscite une polémique politique



a

Rutumo : Un démobilisé tente de désarmer un policier



a

Burundi –Securité : Agathon Rwasa, inquiet de sa sécurité



a

Burundi-Sécurité : Les jets des grenades au cœur des préoccupations dans la capitale



a

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés



a

Rumonge : La croix rouge veut la protection de son emblème



a

Rumonge : La police des migrations accusée d’être corrompue



a

Rumonge de nouveau frappé par des intempéries



a

Mwaro : 17 maisons détruites ce Jeudi à Ndava suite à la pluie



a

Deux familles de Makamba demandent un ticket de retour depuis Muyinga





Les plus populaires
Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 14 %)

La destruction par des inconnus d’une cabane de vente des bananes à Mubimbi suscite une polémique politique,(popularité : 9 %)

Le Burundi pour plus de troupes en Somalie,(popularité : 4 %)

Des combats à Rukambasi,(popularité : 3 %)

Des armes continuent à être saisies,(popularité : 3 %)

Pour qui roule l’impunité au Burundi ?,(popularité : 3 %)

Sinunguruza demande aux corps de sécurité de doubler de vigilance aux Al Shebab ,(popularité : 3 %)

Les victimes de l’intolérance politique ,(popularité : 3 %)

Y aurait-il une rébellion contre Bujumbura ?,(popularité : 3 %)

Kivungwe : les écoles redémarrent les activités après une semaine d’arrêt,(popularité : 3 %)